Temps de lecture : 37 secondes

On connaissait déjà ses portraits d’Afrique rayonnant sur leur fond noir et la manière savante dont il parvient à restituer dans leurs trois dimensions un arbre, un entrepôt industriel ou un gisant royal.

Antoine Schneck surprend encore avec sa dernière production de portraits du Burkina Faso, du Mali et d’Ethiopie, exécutés dans une technique mixte associant la prise de vue sur film, la reproduction sur l’antique procédé au collodion, et le traitement numérique fine art, autant dire un protocole sophistiqué qui recourt à ce que l’image mécanique a su inventer de plus précis et de plus précieux. Où rangerait-on Schneck aujourd’hui ? Parler de photographie ou de photographie plasticienne, serait mal situer cet artiste qui fond les acquis historiques et les révolutions technologiques pour atteindre une facture originale et contemporaine, la sienne.

INFORMATIONS PRATIQUES
Les Beautés singulières
Antoine Schneck
Du 18 mai au 24 juin 2017
Galerie Berthet-Aïttouarès
14 et 29, rue de Seine
75006 Paris
Signature les dimanche 21 mai de 15h à 18h
et le jeudi 1er juin jusqu’à 21h
https://www.galerie-ba.com
http://www.schneck.fr

Leave A Comment

Your email address will not be published.

Captcha loading...

X
X