Temps de lecture : 38 secondes

Comme Emmanuel Kant à Königsberg, Paul Khayat fait une promenade quotidienne à Vernon, accompagnant son adolescent de fils sur le chemin du lycée. Sur le retour, à moins que ce ne soit sur le trajet de la gare, s’il s’agit de prendre le train de Paris, Paul Khayat a contracté une autre habitude, celle de s’arrêter sur les rives de la Seine, si ordinaires qu’il ne les avait pas d’abord remarquées.

Au charme discret de cette Haute-Normandie, le photographe immersif des moyens de transport, expert des nouveaux réseaux de communication, s’est mis à dédier ses minutes matinales au sain plaisir de la photographie argentique en moyen format, du cadrage parfait, des brumes douces et du contrejour providentiel. Une manière de célébrer un bout de nature un rien domestiquée, paradis des flâneurs, des amoureux et des cygnes, cependant qu’entre les hauts murs du Lycée Georges Dumézil le grand fils étudiait la Critique de la raison pure. Comme autant de rêveries d’un promeneur inspiré, une quinzaine de ces photographies sont exposées à Vernon même, le temps d’un court week-end.

INFORMATIONS PRATIQUES

sam01déc9 h 00 mindim02(déc 2)19 h 00 minPaul KhayatPhotographiesGalerie, 74, rue d'Albufera 27200 VernonType d'événement:Exposition,Photographie

X
X