Temps de lecture : 1 minute et 16 secondes

Les Nadar, en effet, car on en compte trois, comme le rappelle la très intéressante exposition proposée par le site François Mitterrand la BnF : Felix, le grand, Adrien, le frère, et Paul, le fils et successeur. Dénominateur commun, la passion du portrait, des proches, des célébrités ou des artistes de la scène, jusqu’au genre post-mortem qui s’accommode des poses longues : Victor Hugo et Gustave Doré pénètrent dans le clair-obscur d’une nécropole photographique bien différente du joyeux Panthéon Nadar édité par Félix en 1858.

Un petit texte explique comment Felix Tournachon, brillant dessinateur et caricaturiste se fait d’abord un surnom et une signature en Nadar. On apprend aussi comment Adrien, le cadet, plutôt bon peintre se met le premier à la photographie, rapidement imité par Félix que la technique séduit, mais qui refuse de partager sa chère griffe de Nadar : « pas de succursale » précise une peu fraternelle publicité. On comprend enfin qu’à l’aube du XXe siècle, Paul, héritant d’une solide réputation, reprend l’affaire et le nom que Félix lui lègue en 1903.

Les querelles familiales aujourd’hui éteintes permettent donc de réunir trois hommes et deux générations dans une scénographie élégante construite sans l’ennuyeuse chronologie qui aurait pu s’imposer. S’y déroule, autour d’un vaste cirque tendu du rouge, sur d’habiles perspectives et transparences, la fresque implacable de précision de la société bourgeoise, industrielle, politique ou artistique du second empire et de la IIIe république, visiblement heureuse de se laisser immortaliser à travers des codes à la fois classiques et novateurs. Même si elle ne cherche pas à niveler les apports des trois photographes, laissant à Félix la palme du génie d’invention quand il substitue l’électricité des studios au jour des verrières ou quand il embarque son appareil dans un ballon ou dans un caisson étanche, l’exposition rend aux Nadar ce qui leur appartient, l’incursion d’Adrien dans la science et en particulier dans la psychiatrie, et l’intuition de Paul, quand il se tourne vers un public d’amateurs qui s’ignore encore.

INFORMATIONS PRATIQUES

mar16oct(oct 16)10 h 00 min2019dim03fev(fev 3)19 h 00 minLes Nadar, une légende photographiqueBnF - Bibliothèque nationale de France, Quai François Mauriac 75013 ParisType d'événement:Exposition,Photographie

X
X