Octobre, 2020

ven09oct(oct 9)14 h 00 minsam24(oct 24)19 h 00 minAitho, je brûleAdeline CareFisheye Gallery, 2, rue de l’Hôpital-Saint-Louis 75010 ParisType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

“Aitho, je brûle” est un conte photographique mettant en scène la disparition d’une figure humaine dans l’immensité de paysages volcaniques. Ce conte transpose une expérience de déréalisation que la photographe a vécue à l’adolescence. Ce trouble dissociatif étant la sensation d’être détaché de son environnement et de son propre corps, Adeline Care a ainsi développé une esthétique de l’effacement et du flottement à travers des changements climatiques capturés en haute altitude.

Cette disparition de la figure humaine dans un monde en pleine évaporation est accentuée par un travail sur la perte d’échelle ou l’absence de détails et de couleurs.

« La photographe française, aime concevoir des œuvres à la frontière du réel et de la fiction. C’est en découvrant les paysages basaltiques de l’Etna, et l’impossibilité de toute forme de vie qui en émane, que la jeune photographe imagine ce que pourrait être l’extinction de l’espèce humaine. Le thème de la disparition devient une évidence. Elle propose avec ‘‘Aitho, je brûle’’ une série lunaire aux airs post-apocalyptiques. Un roman photographique dans lequel Adeline Care superpose les récits humains aux strates géologiques. Un travail nourri de recherches sur la vie en haute altitude et d’images de corps d’alpinistes figés par le froid. C’est une réalité sensorielle qui est transmise par ses jeux de textures et de perspectives. Des images qui donnent le vertige − symbole de la disparition. » Elodie Lenhardt

Dates

9 (Vendredi) 14 h 00 min - 24 (Samedi) 19 h 00 min

Lieu

Fisheye Gallery

2, rue de l’Hôpital-Saint-Louis 75010 Paris

Fisheye Gallery2, rue de l’Hôpital-Saint-Louis 75010 ParisOuvert du Jeudi au Samedi 14h - 19h et le Dimanche 11h - 16h. Le matin sur rendez-vous.

X
X