Mai, 2019

jeu02mai(mai 2)13 h 00 minsam13jul(jul 13)18 h 00 minBarbara BreitenfellnerCPIF - Centre Photographique d'Ile-de-France, 107 Avenue de la République, 77340 Pontault-CombaultType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

Rêve : Les éléments n’ont pas encore trouvé leur matérialité (collage ? photographie ? peinture ?). Tout est triplé. Pas très clair comment les œuvres vont passer du virtuel au réel, surtout pour le glitch et la propriété artistique. — Puis un film. Un paysage enneigé. Nous marchons dans la (tempête) neige. Une fille s’allonge et sa tresse lui rentre dans le dos (transformé numériquement). Puis son dos se désagrège. Un fluide (sang) coule d’une table et quelqu’un d’autre le boit. Il se transforme à travers son corps en une drogue (liquide).

L’exposition de Barbara Breitenfellner – au titre d’une longueur impossible à retenir –, est le résultat de ses recherches effectuées en 2018 dans le cadre de notre programme de résidence internationale.

Barbara Breitenfellner rêve ses installations, au sens propre, et les recense dans un journal de notes nocturnes. Il ne s’agit pas d’une démarche analytique ou exhaustive car elle ne s’intéresse qu’à ses rêves en lien avec l’art et les expositions. Les énoncés servent de point de départ à une mise en scène distanciée, où imaginaire et fantasme livrent des énigmes savamment orchestrées dans l’espace.
Pour cette exposition monographique, l’artiste présente, en plus d’une vaste sélection de collages et d’œuvres graphiques, une installation spécialement pensée et conçue pour le CPIF dont le point de départ est un rêve qui donne son long et étrange titre à l’exposition.

Vernissage public samedi 11 mai à 15h
Navette gratuite depuis Paris, sur réservation.

Rencontre dialoguée samedi 22 juin à 15h
Rencontre avec Barbara Breitenfellner et Florian Ebner, modération de J. Emil Sennewald.
Navette gratuite depuis Paris, sur réservation.

Barbara Breitenfellner est née en 1969 à Kufstein (Autriche). Elle vit et travaille aujourd’hui à Berlin. Après des études à la Glasgow School of Art, elle a participé à de nombreuses expositions personnelles et collectives, principalement en Allemagne, en Autriche et en France. Ses œuvres sont présentes dans des collections publiques et privées dans le monde entier.
Ses collages, sérigraphies et installations se concentrent sur la production d’images inspirés de ses notes nocturnes recensant ses rêves. Plutôt que d’utiliser une perspective psychanalytique, elle s’intéresse à la (re)construction de l’onirique entre figuration et abstraction, réduction formelle et suggestion érotique, critique institutionnelle et ironie conceptuelle, tout en questionnant les frontières entre réalité et imagination.
« Depuis près de vingt ans, je consigne dans un journal mes rêves en rapport à l’art, que je matérialise ensuite dans mes installations. Ces brèves descriptions me servent à la fois de titre et d’instruction pour la fabrication de mes œuvres. J’utilise ces protocoles pour créer des représentations – souvent absurdes ou ironiques -, de la pratique de l’art, des rituels de l’exposition, ainsi que du quotidien de l’artiste. » explique Barbara Breitenfellner.

Dates

Mai 2 (Jeudi) 13 h 00 min - Juillet 13 (Samedi) 18 h 00 min

Lieu

CPIF - Centre Photographique d'Ile-de-France

107 Avenue de la République, 77340 Pontault-Combault

CPIF - Centre Photographique d'Ile-de-France107 Avenue de la République, 77340 Pontault-CombaultDu mercredi au vendredi de 13h à 18h. Les samedis et dimanches de 14h à 18h. Autres créneaux horaires sur rendez-vous. Entrée libre

X
X