Février, 2019

sam23fev(fev 23)14 h 00 mindim05mai(mai 5)18 h 00 minTerre basseGabrielle DuplantierCentre d’art et de photographie de Lectoure, Maison de Saint-Louis, 8 cours Gambetta, 32700 LectoureType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

Les photographies de Gabrielle Duplantier présentées au centre d’art sont issues de plusieurs séries et périodes : Voltar a Portugal, Floriane L., Portrait I et II, Pays basque, Figures et petites fictions.
Gabrielle Duplantier campe un univers en noir et blanc qui l’aide, dit-elle, à créer une distance avec le réel, à ouvrir vers un espace sauvage originel, un monde féminin en prise avec la nature, un monde tortueux, en marge, énigmatique, qui capture les mouvements autant que les accidents de la vie. Sans doute l’expérience d’une enfance passée dans une grande et ancienne maison des Landes, au milieu d’une nature encore sauvage, entre forêts et marais, peut expliquer cette approche instinctive, poétique, dense et abrasive de l’image photographique. à la fois brute, sincère, vibrante, éprouvante, son écriture photographique infusée aux ressentis a opté pour la rugosité de l’intuition. La photographie surgit et frémit, tremblote, parfois chancèle. Chargée émotionnellement, elle touche et remue l’inconscient des visiteurs. Un visage, un paysage, des lieux du quotidien, des lieux anodins deviennent extraordinaires, magiques, presque mystiques et réapparaissent tels des fantômes d’un passé lointain.

Gabrielle Duplantier est née en 1979 au Pays basque. Elle vit à Bayonne.

Passionnée de photographie depuis son jeune âge, elle réalise un certain nombre de séries alors qu’elle effectue ses études en peinture et histoire de l’art à la faculté des Arts Plastiques de Bordeaux. C’est en 2002, de retour au Pays basque, avec son diplôme en poche, qu’elle commence à entreprendre un travail personnel plus fouillé en photographiant des paysages et des personnes qui la fascinent. Gabrielle Duplantier cite volontiers deux photographes pour la liberté et l’audace qu’ils transmettent dans leurs images : Julia Margaret Cameron et Mickael Ackerman. En 2003, elle est lauréate du Grand concours Agfa et en 2008 du concours Actuphoto. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions. On peut citer Terres Basses à la galerie Confluence à Nantes et Eyes Wild Open / About a trembling photography au musée Botanique à Bruxelles en 2018, Regard sur le Pays basque à la bibliothèque de Bordeaux, Volta à l’Espace Saint-Cyprien à Toulouse, Jeunes-Génération (Commande publique CNAP / Cétavoir) à la Villa Pérochon à Niort et au festival de Sète en 2017. En 2012, le travail de Gabrielle Duplantier figure dans MONO, édité par GOMMA books, monographie de photographes noir et blanc internationaux tels qu’Anders et Petersen, Mickael Ackerman, Trent Park ou Roger Ballen. Elle a publié en 2018 Terres Basses aux éditions Lamaindonne, maison d’éditions avec laquelle elle avait déjà collaboré pour le livre Volta en 2014.

http://gabrielleduplantier.com

Dates

Février 23 (Samedi) 14 h 00 min - Mai 5 (Dimanche) 18 h 00 min

Lieu

Centre d’art et de photographie de Lectoure

Maison de Saint-Louis, 8 cours Gambetta, 32700 Lectoure

X
X