Décembre, 2019

sam14déc(déc 14)15 h 00 min2020dim23fev(fev 23)18 h 30 minThe Green TrainQian HaifengGalerie de l’Illet, La Confluence, Place Charles-de-Gaulle 35830 BettonType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

Photographe chinois au parcours atypique, Qian Haifeng photographie les derniers trains verts en Chine depuis plus de dix ans. Il y capture les scènes de vie qui se déroulent dans ces espaces clos et en mouvement. Du 14 décembre au 23 février, une soixantaine de ses clichés sera exposée à la galerie de l’Illet.

Rien ne prédisposait cet électricien, né en 1968 à Wuxi, ville industrielle chinoise située à 120 kilomètres de Shanghai, à réaliser un tel périple. C’est en 1995, à la naissance de sa fille, que Qian Haifeng commence la photographie.
En 2006, la passion du voyage et son modeste budget le conduisent à embarquer à bord du Green Train, le moyen de transport privilégié des classes populaires dans le nord-est de la Chine. Deux ans plus tard, la première ligne à grande vitesse chinoise reliant Pekin à Tientsin est mise en circulation.C’est à ce moment que le photographe entreprend de documenter chacun de ses périples et la vie des voyageurs à bord de ces trains menacés de disparaitre.
Pendant dix ans, les week-ends et durant ses temps libres, il immortalise avec empathie et générosité, ces petites sociétés qui se forment au sein des wagons : des familles avec des bébés, des travailleurs endormis, des paysans descendus des montagnes pour vendre leur récolte, des étudiants en route vers leurs études, des voyageurs qui installent temporairement des camps et des salons de fortune… Le trajet entre les mégalopoles et la campagne chinoise peut s’étirer sur plusieurs jours, la vie s’installe alors dans le train. On y mange, on y dort, on y danse. L’artiste capture l’instant. Il crée un lien social avec les gens qu’il photographie. Partage les moments de solitude et de convivialité. Son travail raconte une Chine qu’il connaît bien, celle d’une classe populaire dont il partage les valeurs et le style de vie.
Pour cette série, il a parcouru plus de 200 000 kilomètres et réalisé pas moins de 150 000 photos. Son travail a reçu plusieurs distinctions, il a participé au festival Kyotographie (au Japon) et s’est vu exposé au Musée National de Chine à Pékin.
Alors que les « trains verts » s’effacent progressivement du système ferroviaire chinois et que l’industrie du train à grande vitesse se développe à travers le pays, c’est pour défendre ce moyen de transport et tous les gens qui l’utilisent que Qian Haifeng, inspiré par le travail du photographe Wang Fuchun, poursuit aujourd’hui encore son reportage. Un projet à suivre…

Tout public. Ouvert du mardi au samedi de 15h à 18h30 et le dimanche de 10h30 à 13h et de 14h30 à 18h30

Dates

Décembre 14 (Samedi) 15 h 00 min - Février 23 (Dimanche) 18 h 30 min

Lieu

Galerie de l’Illet, La Confluence

Place Charles-de-Gaulle 35830 Betton

X
X