Décembre, 2018

sam01déc10 h 00 min2019dim22sep(sep 22)18 h 00 minVingt-quatre heures de la vie d’une femmeLa collection du mamc+ le temps d’un jour, d’une nuitMAMC+ Musée d'Art Moderne et Contemporain - Saint-étienne Métropole, rue Fernand Léger 42270 Saint-Priest-en-JarezType d'événement:Art Contemporain,Exposition,Photographie

Détail de l'événement

Après un an passé à la tête de ce musée, Vingt-quatre heures de la vie d’une femme est une première lecture de cette
immense et exceptionnelle collection. Une sélection s’est opérée sur plus de 20 000 oeuvres acquises entre 1833 et 2019,
couvrant plusieurs siècles et toutes les disciplines, entre peinture, sculpture, dessin, gravure, photographie, design,
installation, embrassant l’art ancien, moderne et contemporain.

Avec 275 oeuvres de plus de 135 artistes réparties sur plus de 1000 m2, cette exposition se veut le reflet d’une collection multiple regardée par les yeux d’une femme1, racontant vingt-quatre heures de la vie d’une autre femme, imaginaire.

L’exposition propose un cheminement dans les espaces sous la forme d’un tour horaire, dans le sens des aiguilles d’une
montre, figurant l’écoulement du temps, depuis le matin jusqu’à la nuit. En dix sections – L’éveil ; Le bain ; Dehors, le
monde ; Le travail ; Le déjeuner ; Le repos ; La promenade ; La rencontre ; La fête ; La nuit, les rêves – le visiteur parcourt le quotidien d’une femme aux mille visages, tantôt ouvrière, secrétaire ou oisive bourgeoise. Les oeuvres réunies traduisent des actions, des gestes, des habitudes à différents moments de la journée, donnent le ton de lieux foulés ou d’intérieurs au mobilier soudain familier, mais convoquent aussi des souvenirs, des images surgies de l’esprit d’une jeune femme indépendante.

Chaque section, dans sa thématique, rapproche des oeuvres très différentes, jouant sur la mise en perspective d’attitudes
de personnages, d’effets de matières, de compositions, de chromatismes, donnant ainsi au spectateur la possibilité de
sentir ou de vivre certains moments de la journée ou de la nuit, revêtant une autre peau. Vingt-quatre heures de la vie
d’une femme, titre emprunté au livre éponyme de Stefan Zweig, déconstruit les catégories esthétiques habituelles ou
chronologiques pour raconter une autre histoire de l’art, par le biais d’une fiction.

L’exposition, dans cette forme volontairement narrative, a pour but de montrer la proximité étonnante des artistes de ces
siècles derniers dans leur approche formelle et sensible : une lithographie maculée de Dubuffet semble dans la droite
lignée d’un tableau postimpressionniste d’Henri Lebasque. La nonchalance d’un nu photographié par Nadar résonne dans
un tableau moderne de Marcel Gromaire. L’hésitation dans la rencontre de deux carrés d’André Valensi se retrouve dans ce
couple dansant pour la première fois d’André Lhote. La nuit, les constellations du tableau de Lucio Fontana semblent surgir d’un paysage au clair de lune d’Albert Gosselin, de 1900, à moins que ce soit l’esprit étoilé de cette femme aux yeux fermés, photographiée par Walker Evans, dans le métro.

La narration comme cheminement, plutôt que l’histoire de l’art dans sa stricte chronologie : c’est un parti pris de
commissaire, dans la volonté d’examiner les oeuvres autrement, de les montrer au public autrement, peut-être dans un
élan plus proche du quotidien de chacun, en reconnectant l’art au présent. Il s’agit de raconter une autre histoire de l’art, par le prisme du sensible, de l’émotion et de la vie.

Dates

Décembre 1 (Samedi) 10 h 00 min - Septembre 22 (Dimanche) 18 h 00 min

Lieu

MAMC+ Musée d'Art Moderne et Contemporain - Saint-étienne Métropole

rue Fernand Léger 42270 Saint-Priest-en-Jarez

MAMC+ Musée d'Art Moderne et Contemporain - Saint-étienne Métropolerue Fernand Léger 42270 Saint-Priest-en-JarezOuvert tous les jours de 10 h à 18 h sauf les mardis

X
X