Janvier, 2019

ven25jan(jan 25)11 h 00 minjeu11avr(avr 11)18 h 00 minWilting pointWilliam DanielsPavillon Carré de Baudouin, 121 rue de Ménilmontant 75020 ParisType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

En botanique, le wilting point, littéralement « point de flétrissement », décrit le seuil en deçà duquel l’humidité du sol s’avère insuffisante pour permettre à la plante d’y prélever l’eau dont elle a besoin. Celle-ci flétrit alors, puis finit par mourir si cette condition extrême perdure. Dans notre monde, il existe bien d’autres points de bascule, des entre-deux ténus qui maintiennent un lien fragile entre vie et mort.

Depuis plusieurs années, William Daniels traque ces équilibres précaires dans différentes régions de la planète qui n’ont a priori rien en commun, mais connaissent toutes des identités confuses et une instabilité perpétuelle. Par ricochet, ces crises récurrentes apparemment insolubles peuvent se répercuter bien au-delà de leur région d’origine.

Pourquoi certains pays nous donnent-ils ainsi le sentiment de traîner un lourd fardeau ? Afrique, ex-URSS, Moyen-Orient, Haïti… Le reporter plonge dans le chaos et, saisissant le fracas, tente de le comprendre en captant des images suspendues entre une réalité crue et un ailleurs insaisissable.

Pour trouver la meilleure manière de raconter, il faut se salir, s’imprégner du contexte et également, parfois, prendre du recul et ouvrir les livres d’histoire : les empires coloniaux qui ont régné pendant des siècles n’ont-ils pas façonné notre réalité ? Il faut douter, penser à renoncer, savoir partir. Peu à peu accepter de ne rien savoir, puis revenir, encore et encore. Ces déséquilibres chroniques, où tout peut basculer d’un instant à l’autre, sont appréhendés tels de cruels exemples de wilting points, ceux d’une vie toujours sur le fil. Elles révèlent un profond malaise et un déracinement permanent. Une absolue nécessité d’eau et de lumière. Le photographe explore le tumulte de l’existence en apesanteur, comme si la tension palpable était intimement liée à une beauté furtive : un regard qui cherche, la fugacité d’une posture, une main qui s’accroche au vide. Dans ces représentations figées de l’action, tout n’est qu’attente. Dans l’espoir d’un dénouement ou dans la crainte d’un avenir plus incertain encore. Au seuil du flétrissement.

Cheminant de la lumière vers l’ombre, l’exposition Wilting Point confronte des destins brisés à la résilience de la nature et de la dignité humaine. Les représentations de mondes en rupture sont associées à des portraits atemporels, des natures mortes et des paysages, zones universelles de repli et d’apaisement. Si ces images-ressources reflètent la constance, elles renvoient pourtant à la fragilité et au caractère éphémère de notre condition.

Marie Lesbats

Co-commissaire de l’exposition

Dates

Janvier 25 (Vendredi) 11 h 00 min - Avril 11 (Jeudi) 18 h 00 min

Lieu

Pavillon Carré de Baudouin

121 rue de Ménilmontant 75020 Paris

Pavillon Carré de Baudouin121 rue de Ménilmontant 75020 ParisOuvert de 11h à 18h du mardi au samedi

X
X