Octobre, 2021

lun04oct(oct 4)10 h 00 mindim21nov(nov 21)18 h 00 min28ème édition du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerreMairie de Bayeux, 19 Rue Laitière 14400 BayeuxType d'événement:Festival,Photographie

Détail de l'événement

« La vérité est la première victime de la guerre » : la formule du sénateur américain Hiram Johnson a beau avoir près d’un siècle, elle semble toujours aussi pertinente. C’est cette terrible leçon que la Ville de Bayeux propose de méditer chaque année, depuis 28 ans, en organisant avec le Département du Calvados et la Région Normandie, le Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre. Une semaine de rencontres entre le public et les reporters de guerre, métier aussi méconnu et dangereux qu’irremplaçable et auquel il nous apparaît essentiel de rendre l’hommage qu’il mérite et d’apporter le soutien dont il a tant besoin.
Dans la région où a été réintroduite la paix en Europe, entre les murs de la première ville libérée de France, 77 ans après Robert Capa et Ernest Hemingway, les plus grandes signatures, les photographes les plus chevronnés et les espoirs de la profession délaissent le front d’une sombre actualité quelques jours pour se confronter à leurs lecteurs, auditeurs et téléspectateurs, aller à la rencontre des plus jeunes, se mesurer et se souvenir des confrères tombés sur la ligne. Héros et héroïnes qui ont payé de leur vie pour nous montrer ce que les images officielles ne montrent pas.
Un rendez-vous unique, apprécié autant par les 350 reporters invités, qui disposent de temps et d’écoute pour raconter leur parcours, expliquer leur métier si singulier, que par le grand public qui bénéficie ainsi du regard éclairé des journalistes de terrain pour mieux comprendre l’actualité et les enjeux des conflits qui marquent notre époque. Cette année, les 40 membres du jury international travailleront sous la présidence de Manoocher Deghati, photojournaliste franco-iranien, qui nous fait l’honneur d’accepter cette belle responsabilité et de se placer dans le sillage de références, telles que Pierre Schoendoerffer, Gilles Peress, James Nachtwey ou encore Christiane Amanpour.
Au sommaire : trois soirées-débats dont une sur les 10 ans du conflit syrien, une soirée de remise de prix, des projections de films et documentaires en avant-première, des rencontres Nikon, des actions scolaires, un prix des lycéens, le regard des 15 ans, un salon du livre, le dévoilement d’une stèle au Mémorial des reporters, la présentation d’un livre sur l’histoire de la profession et cinq expositions inédites, dont une majeure sur l’histoire des juifs de Sarajevo, une rétrospective du travail de Manoocher Deghati sur les murs de la ville et un zoom sur Myanmar…
Autant de rendez-vous, ouverts à tous, gratuits, pour sensibiliser un large public, notamment les jeunes à l’actualité internationale et poursuivre l’indispensable travail d’éducation aux médias. Une précieuse réponse au dérèglement médiatique, à l’heure de la tyrannie des réseaux sociaux des fast et fake news, alors que la pandémie brouille les repères de la profession et recentre les préoccupations du public.
À toutes et à tous, nous vous souhaitons une riche semaine d’informations, de découvertes et d’échanges.

Patrick GOMONT, Maire de Bayeux Vice-président de la Région Normandie
Jean-Léonce DUPONT, Président du Département du Calvados
Hervé MORIN, Président de la Région Normandie

Photo : © Lorenzo Tugnoli / Contrasto pour The Washington Post

Exposition événement
Des traces d’humanité
Une exposition de Rémy Ourdan et Damir Sagolj
Hôtel du Doyen

Karim Ben Khelifa
Seven Grams
Espace d’art actuel Le Radar

Myanmar Printemps 2021
Commissaires d’exposition : Philip Blenkinsop et Damir Sagolj
Tapisserie de Bayeux

S’élever au milieu des ruines, danser entre les balles
Maryam Ashraf

Manoocher Deghati
Eyewitnessed

Dates

Octobre 4 (Lundi) 10 h 00 min - Novembre 21 (Dimanche) 18 h 00 min