Septembre, 2021

ven03sep(sep 3)10 h 00 minjeu23(sep 23)18 h 00 min3ème Biennale de la PhotographiePortraits et AutoportraitsMairie du 13 – galerie Bièvre, 1, Place D’italie 75013 ParisType d'événement:Festival,Photographie

Détail de l'événement

Hommage à Laure Albin Guillot

Laure Meifredy naît à Paris le 14 février 1879. Passionnée de musique, elle étudie au lycée Molière puis épouse en 1897, Albin Guillot, étudiant en médecine et musicien. La première publication connue de Laure Albin Guillot dans Vogue date de 1922. On y devine son talent pour rendre ses modèles à la fois présents et mystérieux. Elle collabore ensuite avec Le Jardin des modes, Femina et L’Officiel de la couture, illustre les magazines (Lecture pour tous, L’Illustration, Vu)
et les revues professionnelles (Synthèse, La Revue du médecin, Art
et médecine et Arts et métiers graphiques).
À l’Exposition de 1925, ses portraits des maîtres-artisans comme Lalique ou Ruhlman impressionnent. Appréciée pour sa modernité affable, elle est un membre éminent de la photographie française de l’entre-deux-guerres. Nommée chef du service photographique des Beaux-Arts en 1932, elle assure la conservation et la diffusion des archives, passant commande et participant aux acquisitions. En 1939, Laure Albin Guillot photographie l’évacuation du Louvre, la protection des monuments et organise l’évacuation des fonds dont elle a la charge. En 1940, si elle prend sa retraite de l’État, sa production reste importante, nombre de particuliers désirant leur portrait et sa signature. Elle s’éteint en 1962 à la Maison des Artistes de Nogent-sur-Marne.
Les photographies de Laure Albin Guillot présentées dans cette exposition
sont extraites du fonds de l’auteure, conservé dans les Collections Roger-Viollet / Bibliothèque historique de la Ville de Paris.
Delphine Desveaux

Directrice des Collections Roger-Viollet
Conservatrice à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris

Invités
Roberto Frankenberg
Serge Picard
Flore-Aël Surun

Serge Picard, Président du Jury

Né en 1961, Serge Picard s’installe à Paris en 1983 où il suit les cours de la Société Française de Photographie et du Center for Media-Art & Photography. Il est lauréat du Polaroid International Photography Award catégorie Fine Art décerné pour « Aux bords du monde », en avril 2001. Il a également obtenu le prix de la Jeune Création Photographique décerné pour « Memories of Liquid Days » lors des Rencontres Photographiques de Braga, Portugal, avril 1988. Serge Picard est membre de l’Agence Vu et son travail personnel représenté par la Galerie Vu à Paris, fait l’objet de nombreuses expositions en France et à l’étranger. Il collabore avec la presse nationale internationale (Libération, Le Monde, Télérama, L’Express, Time, Géo, Der Spiegel, Air France Magazine, Figaro Magazine, Philosophie Magazine, Le Parisien Week-End, etc).
Il nous présente « Prises de têtes », une sélection de ses portraits de commandes réalisés dans les milieux de la musique, des arts, du cinéma, du spectacle ou de la littérature.

Roberto Frankenberg

Né au Brésil en 1961 Roberto Frankenberg vit à Paris. Après des études d’administration, il débute comme assistant photographe a São Paulo.
En 1985 il s’installe à Paris attiré par la photographie de mode, mais au fil du temps le portrait et les paysages deviennent les principaux sujets de son travail. Il collabore étroitement avec des publications en Europe et aux États-Unis telles que Libération, Le Monde, Télérama, L’Équipe, The New York Times et The Times.
Il travaille également sur des projets personnels comme «Traces» basées sur son histoire familiale : une série de paysages photographiés dans les sites des camps nazis.
Son exposition de portraits
« L’énigme et le moment suspendu » ouvre une porte vers trois imaginaires qui s’entremêlent : le sien, celui du sujet qu’il photographie et celui de l’observateur. Elle invite à s’inventer une narration, à se poser des questions : qui est cette personne ? D’où vient-elle ? Que va-t-elle faire après ?…

Flore-Aël Surun

Flore-Aël Surun développe une oeuvre singulière en prise avec le monde qu’elle traverse. Se dégageant de l’information brute, elle affirme une intention subjective, souvent onirique, et porteuse d’espoir. Elle photographie des « sur-vivants », parce que leurs survies de tous ordres la touchent au coeur sans crier gare. À partir de 2003, suite à un voyage à Bethléem plusieurs rencontres provoquent le début d’une série de reportage sur la Paix, qui devient le fil rouge de son travail. En 2010, elle rencontre le Chamanisme, et s’emploie à témoigner pour ces puissants acteurs de Paix, au service du Vivant. Elle nous présente une sélection de portraits de Chamanes qui apparaissent dans toute la puissance de leur mystère, leur étrangeté et leur profonde singularité.

GOBELINS, ÉCOLE DE L’IMAGE PRÉSENTE

• Marie-Charlotte Moricand
Rêve, Liberté, Amour, Vie. Il y a des moments de vie auxquels on ne peut échapper. Il y a des instants décisifs qui nous bouleversent. Le 27 avril 2018 ma mère est morte. Je suis alors saisie par une peur de l’oubli, obsédée par cette évanescence des souvenirs. Je me mets à accumuler les objets qui me rappellent à elle, comme autant de reliques qui me permettraient d’empêcher qu’elle ne disparaisse définitivement. « Les objets-relais, formes de l’entre-deux, preuves du rêve et certitudes de la mémoire, miment le mouvement du souvenir et l’envers du présent. », écrivait-elle. De ses mots et des souvenirs qui me rappellent à elle, j’ai reconstruit un portrait d’elle au travers d’une représentation de son imaginaire.

• Mathilde Fanet
À l’orée de la fiction, la réalité s’éveille. En vérité l’une ne vit pas sans l’autre. Elles cohabitent, s’enlacent, pour parfois se confondre. C’est à cet endroit que le travail de Mathilde est né, en explorant la frontière du réel, le sens de l’image et la notion d’artifice. Ses photographies se déploient au sein d’un univers édulcoré teinté d’humour noir.
La mise en scène et l’envers du décor sont au coeur de sa démarche artistique. Elle aborde la désillusion d’un monde enfantin et s’y amuse en réinterprétant des éléments de la culture populaire.

LES ÉDITIONS DU PORTRAIT ET LA FAB. PRÉSENTENT

• Ronan Guillou
La photographie d’expériences est ce qui définit le mieux le sens qu’il donne à ses travaux. Expériences avec les humains et les lieux, les différences, la nature, les formes et les couleurs. Aimanté par les espaces et les mystères de l’Amérique, il parcourt ses terres et rencontre ses habitants depuis plusieurs années. L’ensemble des séries réalisées aux États-Unis compose la fresque American narratives. Deux livres ont été publiés, Angel et Country Limit, et plusieurs séries exposées.

• Paolo Bevilacqua
Photographe de formation (Le 75, Bruxelles), il est spécialisé dans le reportage et le portrait. Il possède une deuxième casquette, celle de directeur artistique. Aux manettes de la maquette de divers magazines, il a créé la charte graphique d’Alibi dont il est aussi co-rédacteur en chef. Il a commencé, il y a quelques années, un travail de tryptiques d’auteurs qui fera l’objet d’un livre et d’une exposition.

• Iris Della Roca
Iris Della Roca vit et travaille entre Paris et Rio. Le questionnement identitaire, la transformation, la destruction et la construction du soi sont des thèmes très présents dans son travail. Elle nous présente des portrait de personnes dont on ne peut exposer publiquement le visage, parce qu’elles n’ont pas de responsables légaux en France : ce sont des mineurs exilés.

• Marion Saupin
Photographe de portrait et culinaire, Marion Saupin construit ses images en studio et fait jouer des personnages à ses modèles. Son travail est centré sur les thèmes du rêve, de l’étrange et du bizarre. Elle tente de transporter le spectateur dans un univers décalé, doux et poétique, sans repères afin de laisser libre cours à l’imagination. Sa série
« Re-Cycle », est l’histoire d’une myriade d’objets jetables et d’emballages à utilisation unique ; tous certifiés non garantis à vie.

Dates

3 (Vendredi) 10 h 00 min - 23 (Jeudi) 18 h 00 min

Lieu

Mairie du 13 – galerie Bièvre

1, Place D’italie 75013 Paris