Septembre, 2020

mar01sep0 h 00 min0 h 00 minLe Diplôme d’Université en « Photographie documentaire et écritures numériques »Type d'événement:PhotographieType d'événement 2:Formation

Détail de l'événement

Unique en France l’organisme de formation Territoires numériques, Hans Lucas et l’Université de Perpignan proposent sur le site de Carcassonne un Diplôme d’Université dédié à la photographie documentaire, au photojournalisme et aux écritures numériques. Cette formation intensive sur six mois, encadrée à 75% par une équipe pédagogique de professionnels reconnus et à 25% par des universitaires, vise à spécialiser à la fois des professionnels ainsi que des étudiants.
Au-delà de la définition d’objectifs individuels et de solutions technologiques, ce dispositif de formation met en place une relation de soutien, d’échanges et d’apprentissage, dans laquelle les formateurs du studio Hans Lucas favorisent l’insertion dans le marché du travail. Les objectifs sont liés au développement à la fois personnel et professionnel des participants ainsi qu’à la pédagogie de projet.

Ce Diplôme Universitaire vise l’accompagnement d’une personne dans la mobilisation de ses ressources. L’insertion professionnelle est progressive, elle passe par la mise en place d’un réseau, des stages en rédaction, la réalisation de #masterclass et selon les conditions, un stage de sensibilisation aux risques en zone de tension organisé en collaboration le 3e RPIMA.

Assimilée au “digital storytelling”, cette approche consiste à développer des univers narratifs sur un ensemble de médias en tenant compte des spécificités de chaque support : La #POM (Petite oeuvre Multimédia), le diaporama sonore, la #vidéographie, le #webdocumentaire ou encore le plus récent « grand format » en découlent. Au-delà d’une conception éditoriale innovante, les écritures numériques ouvrent également à la #photographie #documentaire et au #photojournalisme de nouvelles voies à la création.

Intégrer aujourd’hui un diplôme et un programme spécifique aux nouvelles écritures, c’est aussi susciter une création capable de capter l’attention de publics en attente de nouveaux modes de narration.

Les étudiants retenus sont formés à une compétence journalistique, à une culture en photojournalisme et une pensée « rich media ». L’enjeu est de donner des clefs de compréhension du marché et d’arriver à développer un regard distancié sur les écritures numériques.
A l’initiative d’Hans Lucas, la création de cette formation a été soutenue par l’Observatoire du photojournalisme du ministère de la Culture et de la Communication. Depuis 2013, le diplôme universitaire bénéficie également d’un fort partenariat entre l’Université de Perpignan, la Chambre du Commerce et de l’Industrie et la mairie de Carcassonne et le 3e RPIMA.

En 2016 une collaboration pédagogique s’est mise en place entre l’IHECS – Institut des Hautes Études des Communications Sociales – à Bruxelles et le DU à Carcassonne.

La formation se fixe pour objectif de transmettre les compétences nécessaires tant aux professionnels qu’aux étudiants désirant se spécialiser dans les histoires multi-plateforme. Une expertise dans la conception et la réalisation de projets web ainsi que la direction d’équipes pluridisciplinaires est développée. Cette formation n’est pas une école de photographie, elle vise un public de photojournalistes et de photographes documentaires. Elle est aussi sensible à des candidatures de documentaristes, vidéographes ou journalistes reporter d’images.

Le partenariat avec le 3e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (RPIMA) intervient en début de cycle. Régiment d’élite, les relations entre les parachutistes carcassonnais et les photojournalistes sont régulières dans les zones de conflit et datent de fort longtemps. Ainsi de juillet 1960 à avril 1962, Gilles Caron va s’y retrouver intégrer pour couvrir l’Algérie. Plus récemment, se sont les militaires du 3e RPIMA qui ont retrouvé et rapatrié le corps de la photojournaliste Camille Lepage en Centrafrique.

La collaboration avec le 3e RPIMA est double :

Faire prendre conscience des risques à venir encourus par des jeunes photojournalistes ou photographes documentaires, par des professionnels aguerris et connaisseurs des zones de conflits.
Sensibiliser les étudiants aux dangers inhérents aux reportages en zones de conflit. Marche topographique, présentation d’armes et d’engins explosifs, instruction à la protection en milieu hostile, parcours d’audace, simulation de prise d’otages, évacuation d’un blessé, préparation opérationnelle à la fois physique et mentale…
A partir de la rentrée 2016, un double partenariat est mis en place avec l’Institut des Hautes Études des Communications Sociales (IHECS). Les professeurs bruxellois spécialisés en réalisation sonore interviennent à Carcassonne durant le premier semestre.

Le Diplôme Universitaire se termine par soutenance notée, chaque étudiant doit la réaliser devant un jury professionnel. Elle se découpe en deux temps, 15 minutes de présentation des travaux réalisés durant l’année et 10 minutes de questions-réponses.

Direction exécutive du Diplôme Universitaire :
Virginie Soulier, maître de conférence – Muséologie, communication culturelle et artistique, Université de Perpignan Via Domitia.

Wilfrid Estève, directeur d’Hans Lucas depuis 2006, président de l’association reconnue d’utilité publique FreeLens de 2009 à 2019, vice-président de la foire internationale de la photographie documentaire Photo doc. depuis 2015, et référent pédagogique du Diplôme Universitaire depuis 2012.

Intervenants professionnels et universitaires :
Virginie Soulier , maître de conférence – Muséologie, communication culturelle et artistique, Université de Perpignan Via Domitia.

Claire Chatelet, maître de conférences – Arts numériques, Université Paul Valéry-Montpellier 3.
Clément Debeir, journaliste et directeur de l’Image à SapiensapienS,
Etienne Maury, photographe et réalisateur de documentaire interactif du studio Hans Lucas en #masterclass.
Fred Marie, photographe membre d’Hans Lucas et fondateur du blog Destination reportage.
Benjamin Cano, graphiste, directeur de l’agence de communication Bruits de couloir
Julien Goldstein, photographe à Reportage by Getty en #masterclass, pour visionner un extrait de sa masterclass, cliquez ici.
Laurent Ferrière, photographe-auteur, photojournaliste, ancien membre du bureau du Syndicat National des Journalistes en #masterclass.
Sébastien Schmitz, réalisateur des créations sonores et musicales et enseignant en langage radiophonique à l’IHECS à Bruxelles.
JC Milhet, photojournaliste, membre d’Hans Lucas, et formateur à l’UPVD.
Ulrich Lebeuf, photographe à l’agence Myop et directeur artistique du festival MAP en #masterclass.
Véronique de Viguerie, photographe à Reportage by Getty, auteure de Profession reporters en #masterclass.

Wilfrid Estève, directeur d’Hans Lucas depuis 2006, président de l’association reconnue d’utilité publique FreeLens (de 2009 à 2019) vice-président de la foire internationale de la photographie documentaire Photo doc. depuis 2015, et référent pédagogique du Diplôme Universitaire depuis 2012.

Informations :
Date limite d’inscription : 21 septembre 2020.
Rentrée le lundi 02 novembre 2020 sur le site de Carcassonne à l’école Paul Lacombe (6 Rue Déodat de Sévérac, 11000 Carcassonne).
Les cours débuteront le lundi 02 novembre 2020 au 28 mai 2021 avec 1 mois de stage en février 2020 et au moins 2 moins de stage entre les mois d’avril à septembre 2021 selon les profils administratifs des apprenants. Les cours ont lieu du lundi au vendredi entre 10h-13h et 14h-17h à l’école Paul Lacombe de Carcassonne.
Deux stages d’immersion en entreprise sont obligatoires : un mois en février et deux mois au minimum à partir du mois d’avril. Possibilité de réaliser des stages après la soutenance jusqu’à fin septembre de l’année en cours. Ces stage peuvent-être réalisés en France ou à l’étranger (médias, agences de presse ou de communication, ONG…).
Évaluation de fin de formation par le jury du diplôme les 27 et 28 mai 2021.

Sélection sur dossier de candidature à adresser à territoiresnumeriques11@gmail.com et virginie.soulier@univ-perp.fr.

Pour les candidatures, un formulaire de pré-inscription est à remplir obligatoirement en cliquant sur ce lien.

Nombre d’inscrits maximum par an : 19
Frais d’inscription à la formation initiale : 1 544 € (mille cinq cent quarante quatre Euros)
Frais d’inscription à la formation continue demandeur d’emploi : 1 744, 10 € (mille sept cent quarante quatre et dix centimes Euros)
Frais d’inscription à la formation continue salarié pris en charge : 2 189 € (deux mille cent quatre vingt neuf Euros)

Pré-requis :
Formation initiale (poursuite d’études) : bac + 2

Formation continue (reprise d’études et Professionnels visant l’apprentissage de nouvelles compétences) : niveau bac à bac + 2 avec expérience professionnelle

Tous les candidats doivent posséder une bonne maîtrise technique de la photographie, des bases de journalisme et de logiciels de traitement d’image et d’indexation. Un matériel professionnel est aussi nécessaire, composé au minimum d’un boîtier et d’optiques professionnelles et d’un pied. Un ordinateur portable ainsi qu’un disque dur et un enregistreur sonore sont nécessaires.

Contacts du Diplôme Universitaire :
• Contact et informations : territoiresnumeriques11@gmail.com

• Virginie Soulier , maître de conférence – Muséologie, communication culturelle et artistique, Université de Perpignan Via Domitia, virginie.soulier@univ-perp.fr

• Wilfrid Estève (référent pédagogique et enseignant du DU, directeur d’Hans Lucas), wilfrid@hanslucas.com, 06 80 03 99 89 / wilfrid@hanslucas.com

• Jonathan Cortadellas du service de Formation Continue SFC-UPVD – (salariés et demandeurs d’emplois) 52 avenue Paul Alduy, 66000 Perpignan 04 30 19 81 41 / sfc@univ-perp.fr

Dates

(Mardi) 0 h 00 min - 0 h 00 min

X
X