Endless

jeu19mai(mai 19)11 h 00 minmer13jul(jul 13)19 h 00 minEndlessCatherine BaletBigaignon, 18 rue Bourg-Tibourg 75004 Paris

Détail de l'événement

L’exposition Enless présentera chez Bigaignon, du 19 mai au 9 juillet 2022, une nouvelle série d’œuvres de très grands formats de l’artiste Catherine Balet sur le thème des jardins, de la nature et des quatre saisons. Bigaignon présentera du 19 mai au 9 juillet 2022 l’exposition Endless de Catherine Balet. Fidèle à son style singulier, dans un va-et-vient incessant entre peinture et photographie, Catherine Balet mêle avec brio l’imaginaire au réel pour apprivoiser au fil des saisons l’infinie versatilité de la nature. La série Endless, véritable ode à la vie, est une invitation à embrasser l’inéluctable force du temps.

Installée à la campagne depuis quelques années, c’est près de la mare située en contrebas de son atelier que l’artiste trouve la sérénité lors du premier confinement en mai 2020. Le temps s’y est arrêté et le lieu, par sa beauté silencieuse, devient son laboratoire, source d’un émerveillement quotidien et continu. La Nature, à la fois puissante et bienveillante, complexe et harmonieuse l’invite à repenser le monde dans le style des jardins anglais de son enfance.

Telle une exploratrice botaniste, Catherine photographie les plantes et les fleurs, tenant ainsi un carnet de bord de la diversité et de l’évolution au rythme des saisons. Des couleurs chatoyantes du printemps aux nuances de gris de l’hiver, la photographe immortalise le champ chromatique. À chaque cycle saisonnier, elle capture la spécificité des transformations de la lumière, du graphisme des feuilles et de la géométrie des branches.

C’est sur cette base que démarre alors le véritable travail de recherche photographique. Dans l’esprit de sa précédente série Moods in a Room, Catherine Balet superpose les clichés, joue des transparences, créant ainsi une accumulation picturale sous forme de collage numérique, avec, en toile de fond, les photos de ses propres peintures. Ces peintures, réalisées pour l’occasion et inspirées de prises de vue faites au microscope, reprennent à leur tour les formes géométriques, fragmentées et abstraites, des cellules de plantes. La touche du pinceau, la gestuelle de la main soulignent le relief qui transparait et contribue à la richesse de la matière.

La figure humaine se fait rare dans ses images, seulement représentée par des enfants joueurs ou une silhouette minuscule, un détail qui s’inscrit dans l’écosphère, une partie qui s’insère dans le tout. Par son style singulier, l’artiste nous invite à voir la relation entre Cosmos et micro-organismes, navigant de l’infiniment petit à l’immensité de ses paysages où l’humain pourrait être simple spectateur mais finalement composant de ce Cosmos.

La série Endless se caractérise par quatre très grands triptyques, représentant chacun une saison, et est ponctuée par ailleurs de plus petits formats symbolisant l’intersaison. Et parce qu’ils traitent du mystère de la nature, l’artiste a choisi de réaliser ces grands tirages dans un format basé sur le nombre d’or, cette « proportion divine » qui régit le rapport mathématique harmonieux entre les parties et le tout, omniprésent dans la nature, fruit de plus de deux mille ans de réflexion sur les liens qui unissent la nature et notre perception de l’espace.

Une série à l’image de la Nature, à la fois puissante et bienveillante, complexe et harmonieuse, qui nous invite à repenser le monde.

À propos de Catherine Balet :

Diplômée de l’École nationale des Beaux-Arts de Paris, Catherine Balet a débuté sa carrière artistique comme peintre avant de passer à la photographie au début des années 2000. Son travail photographique prend alors une dimension sociologique. Sa série de portraits d’adolescents intitulée Identity ancre son travail dans la réalité contemporaine. Avec Strangers in the Light, elle y intègre une dimension picturale à l’instar de peintures jouant sur les clairs-obscurs. Sa série suivante, Looking for the Masters in Ricardo’s Golden Shoes rend un vibrant hommage aux maîtres de la photographie en mettant en scène son ami et modèle, Ricardo Martinez Paz. Plus récemment, dans sa série intitulée Moods in a Room, Catherine Balet poursuit sa démarche d’expérimentation en réinvestissant les transformations techniques du médium photographique et s’interroge sur la frontière qui sépare la peinture de la photographie.

Photo : Catherine Balet, Endless, Saison Hiver © Bigaignon

Dates

Mai 19 (Jeudi) 11 h 00 min - Juillet 13 (Mercredi) 19 h 00 min