Juillet, 2020

ven03jul(jul 3)12 h 00 minsam05sep(sep 5)19 h 00 minExils EgéensMathias Benguigui & Agathe FalkasFondation Manuel Rivera-Ortiz, 18 rue de la Calade 13200 ArlesType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

Lesbos. Deux populations, deux histoires de migrations.
Au cours de l’année 2015, près de 500 000 réfugiés échouent sur les plages de Lesbos, île grecque située à seulement 12 km de la Turquie. Ces arrivées massives réveillent la mémoire collective des habitants, en particulier le souvenir de la « Grande Catastrophe » de 1922. La défaite de la Grèce, en guerre contre la jeune République turque de Mustafa Kemal, provoqua les épurations ethniques et expulsions de plus d’un million de grecs orthodoxes installés en Asie mineure depuis l’Antiquité, dont 45 000 arrivèrent à Lesbos dans le plus grand dénuement. Un siècle plus tard, leurs descendants sont les premiers à se mobiliser pour secourir ces nouveaux réfugiés, valant une nomination au prix Nobel de la paix.
Cinq années ont passées, les exils d’hier et d’aujourd’hui s’observent mais le dialogue est rompu. Les accords entre l’Union européenne et la Turquie de 2016 imposent aux nouveaux arrivants de rester sur l’île en attendant le traitement de leurs demandes d’asile. Le camp de Moria, conçu à l’origine pour recevoir 3 000 personnes en compte 20 000, débordant sur les champs d’oliviers alentours. Mauvaise gestion et échec politique, au niveau local et international, semblent avoir eu raison de cette entraide, de ce lien qui unissait les deux populations.
Exils Egéens est une étude de ce territoire à la croisée des mondes, lieu de passage immémorial. Elle fouille les traces, visibles et imperceptibles, laissées dans le paysage et la mémoire, par le mouvement incessant des Hommes. Par une série d’images et de textes composée de portraits, paysages et documents d’archives, Mathias Benguigui et Agathe Kalfas nous invitent à une autre lecture des problématiques contemporaines de Lesbos et construisent un espace de dialogue pour ceux qui ne se parlent plus.
Créant une nouvelle iconographie, ils nous engagent dans un dialogue intérieur, questionnant notre humanité et notre rapport à l’altérité.

Dates

Juillet 3 (Vendredi) 12 h 00 min - Septembre 5 (Samedi) 19 h 00 min

Lieu

Fondation Manuel Rivera-Ortiz

18 rue de la Calade 13200 Arles

X
X