Septembre, 2019

lun23sep(sep 23)10 h 00 minven27(sep 27)20 h 00 minFragmentationsPascal ThermeGround Control Gare de Lyon, 81 rue du Charolais 75012 Paris Type d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

Mes Fragmentations dites Méta-Images rendent compte de l’expérience de la Fragmentation et de la recomposition d’un plan photographique, à partir d’une réalité en trois dimensions : grands paysages, portraits, espaces intérieurs, nus, architecture, tous sujets picturaux.
Issu d’une définition théorique liée à une approche multi-perspectiviste et au renouvellement de la vision que proposa plus tard le mouvement du Pop Art à travers David Hockney, ce travail de fragmentations du champ visuel propose une approche déconstruite et reconstituée des sujets abordés. Pop Art.
Ces montages, construits par de nombreux éléments autonomes séquencés recomposent une unité, faisant Image et se voulant une critique de la notion de plan régi par la perspective unique et le fameux instant T.
Il y a une vision politique critique qui se dégage dans ces grands paysages, cette façon de déborder l’unité de la représentation “bourgeoise” unitaire, unifiée, voire totalisante, images lisses, paysages et portraits entre autres, de mettre en scène un regard agi par les ruptures du réel, à travers une discontinuité du regard, ce qui me semble être plus actuel et plus juste dans l’exercice d’une photographie qui cherche à fonder le réel de ses représentations en rapport avec une critique actée des idéologies qui les régissent.
Mon travail qui, s’il opère sur un réel, des territoires, USA, France, des paysages et des architectures, se définit plus volontiers par son parti-pris politique et esthétique. Cette plasticité est déjà au premier plan et dilue le rapport social dans le rapport esthétique.
La finalité serait de faire jouer, de mettre en scène ce regard dont la rupture de la continuité est une marque de ce temps, et de pouvoir travailler sa vision en peintre, en essayiste, en photographe, voire en philosophe, dans le retour que toute création induit des éléments pensés d’une relation particulière entre Soi dans le Monde et le Monde en soi.
Il est question de la reconstruction de soi par la réflexion, l’acte créatif comme l’art du kintsugi, art traditionnel japonais qui consiste à réparer un objet cassé en soulignant ses cicatrices avec de l’or au lieu de les cacher.
Ce travail est donc issu d’une intention plasticienne ludique ouverte à ses inspirations et cherchant à émouvoir et à penser les représentations du monde dans une attitude critique et peut-être proverbiale.

Dates

23 (Lundi) 10 h 00 min - 27 (Vendredi) 20 h 00 min

Lieu

Ground Control Gare de Lyon

81 rue du Charolais 75012 Paris

Ground Control Gare de Lyon81 rue du Charolais 75012 Paris Ouvert du mercredi au vendredi : 12h-00h Samedi : 11h-00h & dimanche : 11h-22h30

X
X