Février, 2021

ven12fev(fev 12)12 h 00 minsam03avr(avr 3)19 h 00 minGoing East (Voyage vers l’orient)Exposition collectiveGalerie Camera Obscura, 268 Boulevard Raspail 75014 ParisType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

En ces temps où le lointain, devenu inaccessible, occupe à nouveau l’imaginaire, où les routes vers l’orient sont à nouveau désertes (d’aventuriers ou de touristes, sinon de marchandises), l’envie nous a pris de ré-ouvrir trois livres remarquables sur le voyage.
Grands classiques (End Time City, Going East) ou secret (Al Mukalla), tous trois réussissent, avec leur singularité, leur poésie, leur sensibilité à fleur de peau, à nous plonger dans cette possibilité d’un ailleurs devenu familier, comme s’il nous était donné de vivre plusieurs vies.
C’est évidemment un plaisir et un privilège de rassembler dans cette exposition trois grandes personnalités de la photographie : nous espérons que le voyage vous plaiera !

Michael Ackerman

En 1999, la publication de « End Time City » par Robert Delpire fut un choc et la découverte rare d’un talent de premier ordre. Ackerman nous y livrait sa vision hallucinée de Bénarès : errance crépusculaire et tourmentée dans une cité où la vie est d’autant plus exhubérante que la mort l’habite. Tout le travail d’Ackerman est à cette image, d’une urgence existentielle à la fois désespérée et lumineuse, violente et tendre.
Michael Ackerman est récemment retourné à Bénarès et il prépare une nouvelle édition de «End Time City » à sortir cet automne.Notre accrochage, essentiellement consacré aux vintages, en dévoilera une petite sélection.

Max Pam

En 1992, Max Pam publiait «Going East », livre dans lequel cet australien, ancien hippie, routard impénitent, résumait vingt années de périples vers l’orient.
Ce livre est devenu un classique de la photographie de voyage. Mais, loin de la description appliquée ou du reportage, il déroule un voyage en « caméra subjective » qui raconte le voyageur plutôt que les lieux qu’il parcourt. Electron libre lancé dans le champ des possibles, Max Pam provoque, surprend, interpelle, utilisant l’appareil photo comme un réactif propre à extraire le suc du voyage, comme un silex dont il frappe la réalité pour saisir l’étincelle du choc.
Nous présentons une sélection de tirages, essentiellement d’époque, extraits de voyages au Yémen et en Inde.
Max Pam mèle souvent photographie et écriture dans ses tirages qui deviennent des témoins vivants et doublement expressifs de son expérience du voyage.

Paolo Roversi

Al-Mukalla est le livre le plus secret de Paolo Roversi. Réalisé en 1995 à quelques exemplaires seulement, tous calligraphiés de sa main, il se compose de douze tirages argentiques accompagnés par la relation d’un voyage au Yémen effectué en janvier 1993.
En dehors du domaine qui a fait sa célébrité,Paolo Roversi déploie ici toute sa science de l’icône, de la photographie qui, tenue dans la main, inspire le recueillement et distille toute la saveur d’un monde.

Dates

Février 12 (Vendredi) 12 h 00 min - Avril 3 (Samedi) 19 h 00 min