Décembre, 2019

mer04déc(déc 4)10 h 00 min2020sam11jan(jan 11)19 h 00 minLe Jardin de mon pèreJean-Claude GautrandGalerie Argentic, 43, rue Daubenton 75005 ParisType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

« Pris par hasard d’une soudaine envie de ranger un peu l’amoncellement hétéroclite installé par le temps dans le petit cabanon situé au fond du jardin familial, dissimulé sous quelques vieilles planches, un gant de jardinier est apparu à mes yeux : celui de mon père ! Un choc émotionnel intense.
Tous les souvenirs liés à lui sont remontés à la surface comme une vague. D’autant que la texture même de ce gant, le bois qui le soutient, la lumière qui inonde la scène, rendent plus vivante encore cette rencontre qui m’apparaît comme un appel.
Une manière de me dire : Arrête-toi et Regarde ! »
Le Jardin de mon Père
Jean-Claude Gautrand

Jean-Claude Gautrand fut un photographe talentueux et un auteur majeur, témoin
d’une génération qui n’a cessé de militer pour la reconnaissance de la photographie.
Il nous a quittés le lundi 23 septembre 2019, nous venions juste de terminer
la sélection des images de ce qui devait être son ultime série : « Le Jardin de mon
Père ».
Avec Josette, sa femme, Philippe et Brigitte, ses enfants, nous sommes fiers de lui
rendre cet hommage.
Salut Jean-Claude.
La galerie ARGENTIC présente du 4 décembre 2019 au 11 janvier 2020 la dernière série de Jean-Claude Gautrand : Le Jardin de mon Père. Ces photographies de natures mortes qu’il réalisa dans le cabanon du jardin de son père sont ici rassemblées et exposées ensemble pour la toute première fois. Elles constituent certainement la série la plus intime et la plus personnelle dans le travail de Jean-Claude Gautrand.
Ces prises de vues ont été faites sur plusieurs années, après la mort de son père. Ce sont des parcelles intimes d’éternité où l’émotion se révèle dans chaque petite chose.
Un gant, un fruit, quelques graines, et ce sont autant d’émotions qui surgissent et nous étreignent. Jean-Claude Gautrand est là, dans chacune de ces images, il nous montre la fin du chemin et sa voix résonne encore à nos oreilles : « Arrête-toi et regarde » En 1945, il a 13 ans lorsqu’il réalise ses premiers clichés avec un petit Superfex. Il passera toute sa vie à pratiquer, écrire et défendre la photographie. Il sera entre autres : vice-président du club des 30X40, membre du conseil d’administration des Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles, membre du conseil d’administration du Centre régional de la photographie Nord Pas-de-Calais et du conseil d’administration du Patrimoine photographique ainsi que membre fondateur de l’Association du Jeu de Paume.
Jean-Claude Gautrand est un infatigable animateur de groupes, organisateur d’expositions et auteur d’une trentaine d’ouvrages sur ses amis photographes : Brassaï, Doisneau, Ronis, René-Jacques ou sur l’histoire de cet art : Atget, Bayard, Blanquart–Evrard,…
Il a surtout été un photographe qui, dès le départ et sa rencontre avec la « Subjektive Fotografie » d’Otto Steinert, a développé une véritable poésie par l’image où graphisme, matière et lumières sont les composants essentiels de cette rigueur formelle qui structure toute son oeuvre. Le Jardin de mon Père clôt ce parcours et vient parachever le travail photographique d’une vie entièrement dévouée à la photographie.

Dates

Décembre 4 (Mercredi) 10 h 00 min - Janvier 11 (Samedi) 19 h 00 min

Lieu

Galerie Argentic

43, rue Daubenton 75005 Paris

X
X