Novembre, 2019

sam23nov(nov 23)14 h 00 min2020ven31jan(jan 31)19 h 00 minKhaosUlrich LebeufFermé le Lundi, Espèce d'Espace Photographique, 130 Boulevard de la Libération, 13004 MarseilleType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

Origine du monde (I, 5-20)
Avant la formation de la mer, de la terre, et du ciel qui les environne, la nature dans l’univers n’offrait qu’un seul aspect ; on l’appela chaos, masse grossière, informe, qui n’avait que de la pesanteur, sans action et sans vie, mélange confus d’éléments qui se combattaient entre eux.
Aucun soleil ne prêtait encore sa lumière au monde ; la lune ne faisait point briller son croissant argenté ; la terre n’était pas suspendue, balancée par son poids, au milieu des airs ; l’océan, sans rivages, n’embrassait pas les vastes flancs du globe.
L’air, la terre, et les eaux étaient confondus : la terre sans solidité, l’onde non fluide,
l’air privé de lumière.
Les éléments étaient ennemis ; aucun d’eux n’avait sa forme actuelle. Dans le même corps le froid combattait le chaud, le sec attaquait l’humide ;
les corps durs et ceux qui étaient sans résistance, les corps les plus pesants et les corps les plus légers se heurtaient, sans cesse opposés et contraires.
Ovide, Les Métamorphoses

Ulrich Lebeuf a couvert, pour la presse, l’ensemble des « actes » des gilets jaunes depuis novembre 2018. Il s’est confronté longuement à ce conflit social hors-normes en reportant l’ambiance cataclysmique de chaque épisode.
Dans KHÀOS, ill revient sur cette période avec un oeil neuf, loin de l’actualité et de la contrainte formelle et informative de la commande. En effectuant une relecture profonde de son travail, il nous plonge plus dans le ressenti que dans l’information. D’un terrain de conflit, il nous propose une « poétique de la violence » plus près d’un pictorialisme adapté à l’actualité que du document.
A l’aide de recadrages extrêmes et d’un traitement d’images sombre et granuleux, il réécrit l’histoire par le biais de l’impression.
Olivier Monge, commissaire (extrait)

Ulrich Lebeuf est un photographe français né en 1972. Il est également directeur artistique du festival de photographie MAP à Toulouse et anime des ateliers en France et à l’étranger.
Membre de l’Agence Myop depuis janvier 2007, son travail photographique a été publié dans Le Monde, ELLE, L’Équipe, VSD, Géo, National Geographic et Grands Reportages.
Depuis plus de quinze ans, les photographies d’Ulrich Lebeuf ont été réalisées dans le théâtre de l’actualité: lieux de conflit ou de pouvoir, lieux de décision et d’écriture de l’histoire. Son approche est directe, documentaire et frontale, avec un détachement et une richesse de détails.
Son travail a fait l’objet d’expositions et de projections, notamment « AZF » au Centre d’art et d’architecture de Toulouse (2003), « Modern Violence » au festival Terre d’images à Biarritz (2004), « Palestine » pendant le Festival. du Scoop à Angers et « Keep the Distance » à l’Espace Lhomond à Paris (2005).
Créateur du projet culturel «Territoires de fiction», ses séries «Ère de jeux» et «En attendant mon tour» ont été présentées à l’ouverture des Rencontres de la photographie d’Arles (2006). , la galerie du château d’eau à Toulouse, la Maison européenne de la photographie et à la Villette à Paris (2007).
Aujourd’hui, tout en poursuivant ses travaux pour la presse, il se concentre davantage sur son travail personnel, où la recherche occupe une place importante et alterne les processus photographiques en fonction du sujet traité: de la couleur au noir et blanc, en passant par le Polaroid ou des processus proches. à la peinture.

Dans le cadre de Photo Marseille 2019

Dates

Novembre 23 (Samedi) 14 h 00 min - Janvier 31 (Vendredi) 19 h 00 min

Lieu

Fermé le Lundi, Espèce d'Espace Photographique

130 Boulevard de la Libération, 13004 Marseille

Fermé le Lundi, Espèce d'Espace Photographique130 Boulevard de la Libération, 13004 MarseilleEntrée libre du mardi au samedi de 14h00 à 19h00

X
X