Juillet, 2020

ven03jul(jul 3)12 h 00 minsam05sep(sep 5)19 h 00 minOn n'est pas là pour se faire engueulerBoris VianFondation Manuel Rivera-Ortiz, 18 rue de la Calade 13200 ArlesType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

« Vian, c’est l’arrachement douloureux à l’enfance.
Tous ses héros (Colin de L’Écume des jours, 1947, Angel de L’Automne à Pékin, 1947, et l’autre Angel, celui de L’Arrache-coeur, 1953, comme Wolf de L’Herbe rouge, 1950) manquent leur passage à l’âge adulte ; ils meurent ou disparaissent de ne pouvoir se soumettre à ses contraintes, à ses normes (celles du travail, de l’argent, de l’amour, du mariage, de la paternité). Inconscient, Vian, irresponsable ? Non. Lucide au contraire. »
Cette lucidité et sa critique acide nous les retrouvons dans chacune des chansons écrites par Boris Vian. Tout au long de sa courte vie (39 ans), la musique a posé son empreinte sur tous les champs de sa création et a imprégné une bonne partie de sa production littéraire.
Auteur-compositeur, trompettiste, fin jazzologue dans les revues musicales les plus en vogue de l’époque, directeur artistique chez Philips puis Barclay, Boris Vian a signé plus de 500 chansons dont beaucoup furent interprétées par des artistes majeurs de l’époque et sont régulièrement reprises.
Cette exposition rend hommage à la passion de Boris Vian pour la musique et la chanson et son héritage.
Musiques, photos, documents et archives personnels à l’appui, l’exposition reconstitue l’atmosphère singulière et pataphysicienne de l’oeuvre de Vian.

Dates

Juillet 3 (Vendredi) 12 h 00 min - Septembre 5 (Samedi) 19 h 00 min

Lieu

Fondation Manuel Rivera-Ortiz

18 rue de la Calade 13200 Arles

X
X