Mars, 2020

sam21mar(mar 21)10 h 00 minsam02mai(mai 2)18 h 00 minDe mères en fillesChristine & Ida JAKOBSLumière d'Encre, 47 rue de la République 66400 CéretType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

« De mères en filles » est une exposition double qui propose deux regards sur les femmes, à 40 ans d’intervalle. Christine Jakobs dévoile avec Présences des portraits de femmes des années 75- 76. Ce travail documentaire met en lumière des jeunes femmes en pleine « libération » et leurs aînées se battant au quotidien pour tenir leur foyer. Sa fille, Ida Jakobs, a construit, entre 2013 et 2016, une galerie d’autoportraits de la famille dont elle est issue dans « La vie devant soi ». Par une mise en scène épurée et forte, elle «passe de la réalité à la fiction pour fabriquer une mythologie familiale ».

Christine Jakobs
Présences

Née en 1943 à Casablanca de parents réfugiés en raison de la guerre. 1945 /46 : fin de la guerre, bref séjour en France, puis 10 ans en Sarre jusqu’au rattachement de la Sarre à L’Allemagne (56/57). Scolarité à Sarrebruck puis à Forbach (Moselle) puis au lycée G.Fauré à Foix (Ariège). Mai 68 à Paris. 1970 : New-York. Coup de foudre pour la mégalopole avec l’envie de la saisir en photos. Achat immédiat d’un Mamiya Sekor et inscription à un cours de photo. Images de jazz, blackpanters, streetart. Retour en France : j’intègre un groupe de paroles de femmes en 1973. Images de femmes : Présences.
En 1978 naissance de ma fille Ida. Puis je me forme et deviens ébéniste. Puis je recommence et deviens prof d’anglais. De 2013 à 2016 je participe au travail de ma fille, « La Vie devant soi ». Et je me replonge dans mes propres photos, que j’expose.

Ida Jakobs
« La vie devant soi »

Ida Jakobs vit et travaille à Toulouse. « La Vie devant soi » est sa première série photographique. Elle a été exposée à Manifesto à Toulouse, aux RIJP à Niort, aux Boutographies à Montpellier et à la MID à Sète. Elle a également été projetée lors d’ImageSingulières et PhotoKatmandu. Sa série Figures de proue, portraits d’enfants mis en scène, a été fait en résidence à Niort, et exposé aux RIJP, ainsi qu’à Nantes et La Rochelle. Elle travaille depuis 2013 à Londres sur une série documentaire autour de la folie, de la solitude et de l’amour. Enfin, depuis un an, elle questionne à nouveau « l’être femme », d’un point de vue à la fois politique et poétique.

Dates

Mars 21 (Samedi) 10 h 00 min - Mai 2 (Samedi) 18 h 00 min

Lieu

Lumière d'Encre

47 rue de la République 66400 Céret

Lumière d'Encre47 rue de la République 66400 CéretOuvert du mercredi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h et sur rendez-vous en dehors de ces horaires

X
X