Juin, 2019

sam15jui(jui 15)10 h 00 minsam24aou(aou 24)18 h 00 minÉloge de l'ordinaire. De l'image par l'imageCatherine PoncinMaison des Arts Solange-Baudoux, Rue de Grenoble, 27000 ÉvreuxType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

Catherine Poncin PARCOURS 1997/2019, opération qui voit le jour en juin 2019, est issue d’un partenariat entre la Maison des Arts et le Musée. Elle est l’aboutissement d’une résidence de l’artiste à Évreux entre 2017 et 2019, où elle a mené un double projet. À la Maison des Arts, Catherine Poncin a animé plusieurs ateliers au cours desquels stagiaires et artiste ont appris les uns des autres. Au Musée et selon une tradition sans cesse réinventée année après année, l’artiste s’est approprié les collections afin de nous les offrir sous une lumière inédite. Carpe Diem est ainsi le fruit d’une domestication réciproque entre l’artiste et les collections. Dans le cadre des expositions présentées au sein de ses galeries, la Maison des Arts propose une rétrospective de l’oeuvre de Catherine Poncin à travers le choix de différentes séries La galerie Les Filles du Calvaire, qui représente l’artiste, le Musée d’Évreux et la Maison des Arts ont oeuvré, main dans la main, pour rendre possible la présentation du fruit de ce travail ainsi que des oeuvres produites précédemment. À la Maison des Arts, le commissariat d’exposition a été confié à Christine Ollier (Le Champ des Impossibles).

Dans le monde de la photographie contemporaine, Catherine Poncin est associée au concept dit « De l’image par l’image » ; le critique d’art Paul Ardenne la qualifiant de « post-photographe ». Dès les années 1980, l’artiste a fait moisson d’images chinées au marché aux Puces. Invitée par la suite à dialoguer avec les collections patrimoniales de services d’archives ou de musées (archives départementales du Territoire de Belfort, de Bobigny, de Lewarde, musée de l’Histoire Vivante de Montreuil, Auberge de l’Europe de Voltaire de la Ferney-Voltaire, musée Alfred Canel à Pont-Audemer…), elle s’est de la même manière réapproprié la matière glanée – photographies orphelines souvent, comme détrempées de l’anonymat de leurs sujets -, s’est immergée dans le quotidien des populations portraiturées, n’a eu de cesse de les épuiser de son regard, de focaliser sur tel visage, opérant des rapprochements, proposant ainsi des trajets intimes et fictionnels merveilleusement éclairants, au même titre qu’un essai historique ou anthropologique, sur tel pan de l’histoire sociale ou tel mythe hérité de l’aube des temps. Cette démarche est illustrée par l’exposition de la Maison des Arts.

Dates

Juin 15 (Samedi) 10 h 00 min - Août 24 (Samedi) 18 h 00 min

Lieu

Maison des Arts Solange-Baudoux

Rue de Grenoble, 27000 Évreux

X
X