Octobre, 2020

ven02oct(oct 2)10 h 00 mindim06déc(déc 6)17 h 00 minenFERJo Struyven Le Bois du Cazier, Rue du Cazier 80, 6001 Charleroi, BelgiqueType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

  Le Bois du Cazier, Marcinelle. 

Du 2 octobre jusqu’au 6 décembre, sur le site du Bois du Cazier à Marcinelle, se tiendra l’exposition enFER. présentant le travail du photographe Jo Struyven. Les portraits de la sidérurgie wallonne consistent en la découverte de panoramas architecturés, à la fois de sites industriels et de quartiers d’habitations construits pour loger la main-d’oeuvre, mais aussi de paysages urbains plus larges. 

Les portraits industriels ont été réalisés de face, de manière presque mécanique, sans perspective. Tout « élément parasite » qui pourrait distraire l’oeil et brouiller l’image a été supprimé. Ce qui reste, est un plan architectural à l’effet esthétisant. Par cet artifice de mise en valeur, l’artiste veut rendre hommage à l’essence même de ces sites et delà in fine provoquer la discussion sur la préservation de l’un des derniers hauts fourneaux wallons, le HF4 à Marcinelle. 

Pour capturer de son objectif les quartiers populaires et les paysages urbains, Jo Struyven a pris de la hauteur et grimpé sur presque tous les terrils ceinturant Charleroi et Liège. Ici aussi, tout le superflu a été supprimé. L’image finale reflète ainsi la réalité brute et pure des quartiers ouvriers typiques du sillon industriel wallon. 

Jo Struyven a travaillé sur ce projet pendant six ans. Entre-temps, certains sites ont disparu. Instantanés d’une époque, les photographies sont devenues des témoins silencieux et autant de documents à la valeur historique ajoutée. 

                                                            L’industrie 

enFER. veut illustrer le gigantisme de cette industrie qui employait encore jusqu’à 130 000 personnes en 1960. À l’origine de vagues d’immigration successives de la Flandre vers la Wallonie, la dernière datant de 1955, la sidérurgie est peut-être même le dernier secteur industriel que l’on peut qualifier de «belge». Sidmar, implanté depuis 1962 près de Gand, n’est autre qu’une émanation de Cockerill à Liège et de La Providence à Charleroi.

enFER. enregistre l’impact de cette industrie sur le paysage et la banlieue des grandes villes que sont Charleroi et Liège dont les horizons continuent à évoluer de manière curieuse : d’une part, par leur destruction comme à Seraing et, d’autre part, par la reconquête de la nature elle-même, avec des terrils «verts» qui évoquent un véritable paysage de collines verdoyantes. 

enFER. souligne également l’intense imbrication de la fonction de travail et de vie. Une réalité sans concession, en contraste et opposition directe avec l’évolution urbanistique actuelle vers des zones à faibles émissions de CO. 

Acteur incontournable de l’exposition, en dialogue constant avec le contenu des photographies, l’ancienne salle des machines du charbonnage du Bois du Cazier vous entraîne dans une immersion vous faisant vivre de l’intérieur un pan entier du patrimoine culturel et historique de notre pays. 

Du 2 octobre au 6 décembre 2020, enFER., l’exposition photo de Jo Struyven, un must à découvrir… 

                                                             Marcinelle 

ENFER. Un jeu de mots entre «enfer» et «fer ». Un raccourci incontournable des industries minière et sidérurgique qui donnèrent naissance au pays noir. enFER. avec le feu des hauts fourneaux, des aciéries… et cette tragédie de Marcinelle où, le 8 août 1956 dans un incendie au Bois du Cazier, 262 mineurs de 12 nationalités différentes perdirent la vie. Ce fut la plus grande catastrophe minière de l’histoire de Belgique. Le charbonnage a fermé en 1967. 

Aujourd’hui, le site est un lieu de mémoire proposant bien plus que l’évocation de l’industrie minière, grâce aux visites des musées de l’Industrie et du Verre. Depuis 2012, le Bois du Cazier, site minier majeur de Wallonie, est inscrit sur la liste du Patrimoine mondial et, depuis 2018, labellisé « Patrimoine Européen ». Enfin, le site est entouré de terrils facilement accessibles au grand public. 

                                                            Jo Struyven 

Jo Struyven (°1961) est un photographe autodidacte qui travaille et vit à Bruxelles. Son oeuvre comprend de grandes photos panoramiques de paysages principalement côtiers : les côtes belge et britannique, la côte normande et les plages du débarquement, Lampedusa, Venise… Avec enFER. il étend son domaine d’activité aux sites industriels. 

Dates

Octobre 2 (Vendredi) 10 h 00 min - Décembre 6 (Dimanche) 17 h 00 min

Lieu

Le Bois du Cazier

Rue du Cazier 80, 6001 Charleroi, Belgique

Le Bois du CazierRue du Cazier 80, 6001 Charleroi, BelgiqueOuvert tous les jours sauf le lundi de 9h à 17h. Le week-end de 10h à 18h

X
X