Mars, 2021

jeu04mar(mar 4)10 h 00 mindim06jui(jui 6)19 h 00 minFerme n°4233Tomas WüthrichMusée gruérien de Bulle, Rue de la Condémine 25 1630 Bulle, SuisseType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

Un couple de paysans balayés par la politique agricole au tournant du millénaire

Le reportage Ferme n°4233 – Un long adieu a été réalisé par Tomas Wüthrich d’avril 1999 à avril 2000.
Dépassés par les exigences de la politique agricole et l’évolution du marché, ses parents cessent d’exploiter leur ferme à Chiètres. Photographe, leur fils documente ce douloureux épisode. Ses images témoignent des profonds bouleversements de l’agriculture et acquièrent une portée universelle.
«La ferme portant le numéro officiel 4233 était située à Chiètres, au bord du Grosse Moos dans le Seeland fribourgeois. Elle appartenait à mes parents Hans et Ruth Wüthrich. Pendant près de trente ans, ils y ont élevé des vaches laitières et cultivé des terres arables.
La ferme n’était plus rentable depuis des années. En avril 2000, ils ont dû l’abandonner le coeur lourd.
Je les ai accompagnés avec mon appareil photo pendant leur dernière année d’exploitation et, en plus du travail quotidien, j’ai capté certains moments décisifs: la signature du contrat avec le nouveau locataire, le départ des vaches, le dernier grand nettoyage dans l’écurie vide.
Ces photos ont été prises il y a vingt ans, mais elles n’ont rien perdu de leur actualité. Aujourd’hui encore, deux fermes disparaissent chaque jour en Suisse.
En 1905, il y avait plus de 240000 exploitations agricoles en Suisse. Aujourd’hui, elles sont au nombre de 50000. Depuis 1900, la proportion d’agriculteurs dans la population est passée de 31% à 2,5%. Le terme «mort de la ferme» est absent de toutes les annonces officielles; on préfère parler de changement structurel. La profession d’agriculteur traditionnel est remplacée par celle d’entrepreneur agricole et de jardiniers paysagiste à temps partiel.
L’État veut une agriculture compétitive et encourage les exploitations agricoles disposant de beaucoup de terres et de grosses machines. Dans le même temps, l’agriculture devrait devenir plus écologique. Il est difficile de ne pas y voir une contradiction. L’extinction progressive des espèces, la contamination de l’eau potable et le compactage des sols montrent que les choses vont dans la mauvaise direction.»

Dates

Mars 4 (Jeudi) 10 h 00 min - Juin 6 (Dimanche) 19 h 00 min

Musée gruérien de BulleRue de la Condémine 25 1630 Bulle, SuisseOuvert du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 13h30 à 17h00. Le samedi de 10h à 17h et le dimanche de 13h30 à 17h

X
X