Juillet, 2020

mer01jul10 h 30 minlun31aou(aou 31)21 h 00 minLe Corps et L’Eau Et Invités de GilExposition CollectiveType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

Gil Rigoulet
Mathilde Deer
Aurélie Kahn

Depuis 1984 / N&b et Polaroid
« J’ai réalisé une série d’images en noir et blanc sur la vie dans les piscines de France et dans le monde. Elle fait partie d’une recherche sociologique et esthétique que je mène depuis une trentaine d’années sur le thème « Le corps et l’eau ».
Cet ensemble est unique par son ampleur, unique aussi, par le fait que je pouvais faire des photos aux yeux de tous sans autorisation (les photos sont maintenant interdites dans toutes les piscines municipales) mon appareil photo se promenait au ras de l’eau et sous l’eau sans effrayer qui que ce soit. D’où cette proximité, cette sensualité, cette Dolce Vita qui émane de mes photos. Les enfants faisaient des bombes, les femmes roulaient leur maillot une pièce sur les hanches et nageaient les seins nus, on s’en grillait une après le bain, les doigts encore humides.
J’ai pu porter un regard en toute liberté durant toutes ces années, toujours tendre, esthétique, voire humoristique.
Depuis 2014, j’ai repris ma bouée et le chemin des piscines. L’image est au carré du Pola, couleurs délavées, graphisme tendu, cadrage au millimètre et regard dans une grande proximité, intense et sensuel. L’esprit des Pool Party vient sonner à ma porte et faire des corps et de l’eau, une fête !
Polaroid SX70, piscines privées, autorisations, amies et mannequins, voici mes nouveaux ingrédients pour continuer à jouer dans l’eau.»
Gil Rigoulet

Et Invités de Gil
Polaroïd – Mathilde Deer, histoires intimes, série noir et blanc.
« Petites histoires intimes, au creux de l’appartement, dans ces instants d’entre-soi, comme un minuscule théâtre d’ombres, une nostalgie qui n’est qu’un départ, un recentrement pour étouffer la ville, où l’imaginaire peut être une vie désirée avant d’aller voir derrière les océans.»
Paysages Intérieurs – Aurélie Kahn, série réalisée au Japon.
« Echappées nipponnes. Rencontres avec une nature omniprésente, multiple, insaisissable.
Formes, couleurs, mouvements, comme autant de fragments d’une réalité. Cette nature questionne, attire, fascine. Dans cet état de contemplation, la vue se brouille. Le ressenti se mêle à la vision. La vision se fait impression – persistance intérieure d’une beauté fugace. »

Au 22 rue des Suisses
13200 Arles

Dates

Juillet 1 (Mercredi) 10 h 30 min - Août 31 (Lundi) 21 h 00 min

X
X