Juin, 2019

lun17jui(jui 17)11 h 00 mindim15sep(sep 15)19 h 00 minFrancesca PiquerasRétrospectiveLa Galerie de l'Europe, 55 rue de seine 75006 ParisType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

De 2011 à 2018, Francesca Piqueras a réalisé huit séries sur les structures marines et les architectures navales abandonnées. Ce projet a donné lieu à chaque fois à une exposition Galerie de l’Europe, qui propose aujourd’hui une rétrospective de ce travail, après celle organisée en 2017 au Palazzo Ducale de Massa (Italie).
Les images de Francesca Piqueras ont ce pouvoir rare de rester ancrées comme des évidences dans la mémoire de ceux qui les voient : cargos gisant sur les plages de Mauritanie ou sombrant dans les glaces sibériennes, forts militaires abandonnés à la rouille au large des côtes an-glaises et poursuivant en vain leur mission de vigie…. Ces colosses marins déchus, immortalisés avec un sens esthétique sans faille, sont autant de vanités de l’ère industrielle. Mais leur puissance mét-phorique s’étend aussi à notre univers intérieur et fait écho aux sentiments de solitude et d’abandon auxquels nul d’entre nous n’échappe.

Née à Milan, fille d’un père péruvien et d’une mère italienne, tous deux artistes, Francesca Piqueras reçoit d’eux en cadeau son premier appareil photo à l’âge de 10 ans. Elle poursuit à Paris des études d’histoire de l’art et de cinéma avant d’entamer une carrière de monteuse, sans jamais se départir de sa passion pour la photographie. En 2000 elle décide de se consacrer pleine-ment à cet art.
Francesca Piqueras expose à partir de 2007 des séries en noir et blanc centrées sur l’univers urbain. En 2009 elle passe à la couleur et débute un projet sur les machines cons-truites par l’homme pour do-miner les mers.
Elle réalise huit séries sur ce thème, produisant à chaque fois des images à fort pouvoir métaphorique qui frappent les esprits. Après une première rétrospective au Palazzo Ducale de Massa (Italie), en 2017, elle clot définitivement ce travail par une série intitulée In fine, prise en Sibérie. C’est alors une autre aventure qui commence avec un projet artistique centré sur les éléments fondamentaux. Le premier volet de ce travail, présenté début 2019 Galerie de l’Europe, se focalisait sur la pierre et l’eau, avec des images des carrières de marbre de Car-rare (Italie) et de jaillissements d’eau sur les barrages du fleuve Jaune (Chine). Révélant l’empreinte de l’homme sur la nature et emblématiques de l’ère de l’anthropocène, ce projet doit se poursuivre avec une nouvelle série sur le feu et l’eau, actuellement en préparation.

Dates

Juin 17 (Lundi) 11 h 00 min - Septembre 15 (Dimanche) 19 h 00 min

Lieu

La Galerie de l'Europe

55 rue de seine 75006 Paris

La Galerie de l'Europe55 rue de seine 75006 ParisOuvert du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h à 19h

X
X