Juillet, 2020

ven17jul(jul 17)10 h 00 mindim25oct(oct 25)18 h 00 minPortrait(s), Les rendez-vous photographiques de Vichy 2020 Organisateur: Portrait(s), Les rendez-vous photographiques de Vichy Type d'événement:Festival,Photographie

Détail de l'événement

L’Équipe de Portrait(s) – Vichy Culture a le plaisir d’annoncer le report du Rendezvous photographique Portrait(s). La huitième édition se tiendra exceptionnellement du 17 juillet au 25 octobre 2020, afin de s’adapter au contexte de la crise sanitaire actuelle et de permettre au public de découvrir les expositions dans des conditions de circulation responsable et fluide.
Pour maintenir cette édition, nous avons dû réadapter le programme, reporter des expositions, inviter de nouveaux photographes, reporter la résidence photographique, ainsi que la publication du livre, et une partie des projets pédagogiques a été annulée.
Les expositions seront présentées en entrée libre sur l’Esplanade du lac d’Allier et au Centre Culturel de Vichy, avec un accès au programme en deux temps. Douze expositions proposant un voyage photographique au cœur de corpus documentaires et de
démarches intimes, Portrait(s) poursuit son exploration d’un genre photographique singulier. Plus que jamais, le festival continue de susciter la découverte, la transmission et l’envie de partage.
À partir du 17 juillet sur l’esplanade du lac d’Allier, une exposition en plein air du photographe français Charles Fréger, Cimarron, panorama des mascarades afrodescendantes dans les Amériques.
À partir du 5 septembre dans les galeries du Centre Culturel de Vichy, seront présentées les expositions de Rima Samman, Ed Alcock, Chris Steele-Perkins, Claudine Doury, Paolo Verzone, une carte blanche à la Galerie Les Douches avec Bruce Wrighton, Arlene Gottfried, Paul Pouvreau, Sébastien Camboulive, Alexis Cordesse et Des mots pour voir avec la Fondation d’entreprise Neuflize OBC pour une sélection d’oeuvres de Danielle Levitt extraites de la collection d’entreprise.
Nous remercions chaleureusement nos partenaires de rendre possible ce rendez-vous photographique, et tout particulièrement Neuflize OBC qui plus que jamais à nos côtés, confirme son engagement auprès de Portrait(s) sur les trois prochaines années.
C’est d’autant plus remarquable actuellement !
Dans ce contexte actuel sans précédent, nous adressons un message de soutien à nos consœurs et confrères qui ont dû annuler leurs festivals – des mois de travail anéantis – aux professions du secteur de la photographie gravement fragilisées : agences photographiques, agents de photographe, galeries, éditeurs, institutions mais avant tout aux photographes.
Chers photographes, notre énergie et notre engagement restent intacts et d’autant plus forts pour vous soutenir.
Bienvenue à Vichy pour la 8e édition de Portrait(s).

Portrait(s) présente douze expositions, se tenant simultanément en centre-ville et à l’extérieur, à ciel ouvert : dans l’espace des galeries du Centre Culturel de Vichy, construit au début du siècle dernier et sur l’esplanade du lac d’Allier.

Sur l’Esplanade du Lac d’Allier
Une partie de la programmation 2020 regroupe des démarches documentaires. La série Cimarron du français Charles Fréger est née de plusieurs voyages à travers les Ameriques entre 2014 et 2018. Le photographe a traversé quatorze pays, du sud des États-Unis au Brésil, et dressé un panorama des mascarades afro-descendantes.

Dans les Galeries d’expositions – Centre Culturel de Vichy
Entre 1976 et 1979, l’Anglais Chris Steele-Perkins a mis en lumière le phénomène culturel des « Teddy Boys » au Royaume-Uni.
Le Franco-Anglais Ed Alcock a suivi et recueilli les paroles et témoignages de Britanniques au fil des avancées et des impasses du Brexit. Sa série See EU later jette un regard mitigé de tendresse, d’ironie et de désillusion sur son pays d’origine.
L’Italien Paolo Verzone a quant à lui sillonné l’Europe afin de réaliser les portraits de jeunes officiers, cadets des plus grandes académies militaires de quatre pays du continent qui forment l’élite militaire de leur pays. Il a posé un regard à la fois espiègle et respectueux sur ces jeunes élèves photographiés dans des lieux symboliques qu’ils ont eux-mêmes choisis.
Une invitation lancée à la galerie parisienne Les Douches permet par ailleurs de découvrir le travail de cinq photographes qui rendent compte des complexités du monde, deux Américains : Arlene Gottfried et Bruce Wrighton, et trois Français, Paul Pouvreau, Alexis Cordesse et Sébastien Camboulive.
Des démarches plus intimes caractérisent le travail de l’artiste et réalisatrice Franco-libanaise Rima Samman et de la Française Claudine Doury. Cette dernière sonde depuis vingt ans les abîmes de l’adolescence, une saison de la vie chahutée de doutes, percluse d’ennui, étoilée d’embrasements soudains. Elle réunit pour la première fois des portraits de jeunes filles et de jeunes hommes issus de séries d’images réalisées au fil de ses voyages en Sologne, en Crimée et en Russie. Quant à Rima Samman, elle collecte depuis des années les photographies anciennes des membres de sa famille, les recolorise et questionne ainsi notre penchant à réinventer et à fantasmer nos identités et nos origines.
Des mots pour voir

Portrait(s) et la Fondation d’Entreprise Neuflize OBC poursuivent le projet innovant mis en oeuvre en 2018 : porter à la connaissance du grand public les trésors de cette collection et susciter un échange grâce à une médiation autour d’une sélection d’oeuvres avec le public, les scolaires, les experts et les artistes.

Cette année, un extrait de la série de la réalisatrice et photographe américaine Danielle Levitt, We are experienced, 2006, est présenté pendant la durée du festival. Portant un regard acéré sur la “pop culture » et la jeunesse américaine dont elle capte les codes, les identités et les modes de vie, Danielle Levitt témoigne avec cette série de ses rencontres aux quatre coins des États-Unis, à la recherche de ce que les jeunes Américains sont aujourd’hui.

Résidence photographique reportée en 2021
Frédéric Stucin est invité en résidence pour le Rendez-vous photographique Portrait(s) et met en lumière Vichy la sportive. Son travail ayant dû être interrompu en raison des mesures gouvernementales prises dans le cadre de la crise sanitaire actuelle, la restitution de l’exposition ainsi que la publication du livre aux éditions Filigranes sont reportées en 2021.

Photo : © Charles Fréger

Dates

Juillet 17 (Vendredi) 10 h 00 min - Octobre 25 (Dimanche) 18 h 00 min

X
X