Octobre, 2019

ven11oct(oct 11)10 h 00 minmar19nov(nov 19)19 h 00 minTian'anmen, un printemps chinoisPatrick ZachmannNEGPOS, 1, cours Némausus 30000 NîmesType d'événement:Festival,Photographie

Détail de l'événement

Photographe de Magnum Patrick Zachmann se trouvait à Pékin en mai 1989, il travaille sur un reportage à propos de la diaspora chinoise, quand à l’improviste et sur ​​une période de plusieurs semaines, des centaines de milliers de personnes se rassemblent sur la place Tian’anmen (la Place de la Paix céleste) pour protester contre le régime.
Le 4 Juin, l’armée écrase brutalement la manifestation, tuant des centaines de personnes. 
Les documents de Zachmann ne sont pas essentiellement un compte rendu de cet événement historique. 
Dans le premier des courts documentaires, il parle de ce qui a conduit jusqu’à ce jour fatidique.
Dans la seconde partie, il interviewe une jeune femme chinoise qui étudie à Paris et un homme chinois plus âgé qui protestaient sur ​​la place en 1989 et plus tard ont fui vers la France.
Zachmann leur demande de partager leurs réflexions sur la famille, la démocratie, étant chinois, et les rêves de l’année 1989. Les entretiens et les réflexions sur leurs idées produisent un sentiment de l’éphémère et un aperçu des nouvelles générations qui voient le monde avec des yeux nouveaux. De cette façon, Zachmann révèle quelque chose du cours cyclique de l’histoire elle-même.



BIO

Patrick Zachmann se lance en 1976, après un stage avec Guy Le Querrec lors des Rencontres d’Arles, dans une carrière de photographe indépendant. Il réalise de nombreux reportages pour la presse française et internationale, s’intéressant aux questions liées à l’identité, à la mémoire et à l’immigration, que ce soit dans le cadre de ses recherches personnelles ou de commandes. Il réalise ainsi de nombreux travaux sur l’immigration à travers le monde : l’insertion des jeunes immigrés dans les quartiers nord de Marseille, la diaspora chinoise ou encore l’émigration malienne.
En 1982, il s’intéresse à la mafia napolitaine et publie l’année suivante son premier livre, Madonna!, aux éditions des Cahiers du cinéma. En 1987, il publie aux éditions Contrejour Enquête d’identité, fruit d’un projet de sept ans sur l’identité juive, faisant directement référence à ses propres origines.
En 1985, il intègre l’agence Magnum dont il devient membre à part entière en 1990.
En 1989, son reportage sur les événements de la place Tiananmen à Pékin marque le début d’une vaste étude sur la diaspora chinoise à travers le monde qui durera huit ans, publiée en 1995 sous le titre W. ou l’œil d’un long-nez chez Marval.
En novembre 2014, à la Galerie Magnum, lors du Mois de la Photo à Paris, puis en mars 2015, au musée Nicéphore Niépce, à Chalon-sur-Saône, Patrick Zachmann présente, le résultat d’un travail de deux ans sur les migrants sur les deux rives de la Méditerranée, dans une exposition intitulée Mare Mater.
Le 13 novembre 2015, lors des attentats de Paris, il filme un échange de tir entre les terroristes et les forces de l’ordre.
En avril 2016 les éditions Xavier Barral publient So Long, China, un ouvrage rassemblant près de 350 photographies noir et blanc et couleur, fruit d’un travail au long cours réalisé lors des nombreux séjours effectués depuis 1982 dans un pays en pleine mutation, dans lequel Patrick Zachmann s’attache en premier lieu à la question de l’identité. Ce livre est récompensé par l’attribution du prix Nadar 2016.

Dates

Octobre 11 (Vendredi) 10 h 00 min - Novembre 19 (Mardi) 19 h 00 min

Lieu

NEGPOS

1, cours Némausus 30000 Nîmes

X
X