Janvier, 2020

sam18jan(jan 18)14 h 00 mindim12avr(avr 12)19 h 00 minIn SituAlain LaboileVieille Église Saint-Vincent, Rue de la Vieille Église 33700 MérignacType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

La Ville de Mérignac ouvre la saison photographique 2020 en se questionnant sur l’avenir, les choix de vie, la place de la nature dans notre société.
La découverte de ces mondes parallèles, différents et possibles constituera le fil conducteur de la programmation tout au long de l’année. D’abord repéré sur les réseaux sociaux, puis reconnu à l’étranger, avec IN SITU Alain Laboile présente sa première exposition personnelle en France.

Sculpteur, photographe et père de six enfants, Alain Laboile a entamé un album de famille en 2007, à l’âge de 39 ans.
La série « La Famille » était au commencement son trésor intime. Ce photographe autodidacte qui ne possède qu’une photo de sa propre enfance, désirait simplement marquer le temps qui passe avec les siens.
L’album de famille a rapidement franchi le cadre intime pour séduire la toile. Chaque jour, des dizaines de milliers d’internautes, dans le monde entier, attendent les nouvelles images de cette « tribu » française qui vit, en Gironde, au bord du monde.
En décembre 2012, le New York Times célèbre le talent d’Alain Laboile. Les premières expositions suivent, d’abord au Japon et aux Etats-Unis, puis en France, lorsqu’en 2014 la série « La Famille » entre dans la collection du Musée français de la photographie, prenant désormais sa place dans la longue tradition de la photographie de famille.

À travers son travail photographique Alain Laboile documente et célèbre sa vie de famille : une vie au bord du monde, où se mêlent intemporalité et universalité de l’enfance.
Jour après jour, il crée un album de famille qui constitue un héritage qu’il transmettra à ses enfants. Son oeuvre reflète leur mode de vie, qui gravite autour de l’enfance. Une enfance proche de la nature, où chacun se découvre, découvre le monde, passe à sa guise d’une expérience sensible à l’autre, où les enfants à l’imagination débordante s’amusent, prennent le temps de vivre, de jouer, de construire, mais aussi de s’ennuyer.
Si les plus petits « cherchent » l’objectif, les plus âgés participent avec plus de distance.
Ses photographies en sont le témoignage.
Vivantes – on lui dit souvent que l’on peut entendre dans ses photos le rire des enfants ou l’éclaboussure de l’eau – pleines d’humour, ses images aux noir et blanc lumineux capturent la poésie du quotidien et l’esprit de liberté. Cette pratique peut être rapprochée de celle d’un ethnologue.
Bien que son travail soit profondément personnel, il est totalement universel, exaltant la nature humaine et permettant au spectateur de replonger dans le monde de l’enfance. Certains y retrouvent un peu de leur passé, d’autres se posent des questions existentielles.
Alimenté quotidiennement et partagé dans le monde entier grâce à internet, sa production photographique s’est mue en un moyen de communication, amenant à un questionnement sur la liberté, la nudité, l’éducation, l’être et l’avoir.

Dates

Janvier 18 (Samedi) 14 h 00 min - Avril 12 (Dimanche) 19 h 00 min

Lieu

Vieille Église Saint-Vincent

Rue de la Vieille Église 33700 Mérignac

X
X