Juin, 2019

mer12jui14 h 00 minven12jul19 h 00 minJour BleuThomas DhellemmesSchool Gallery / Olivier Castaing, 322 Rue Saint-Martin, 75003 ParisType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

Jour Bleu, une conversation entre des poèmes de Tahar Ben Jelloun et des photographies Polaroïd de Thomas Dhellemmes. Une exposition inédite en avant première de la parution du livre aux Éditions Cercle d’Art.

La rencontre se fait un jour d’été, à Tanger. Et puis des années passent. Mais il y a ce bleu qui ressemble à un silence. Habité. Plein. Tahar Ben Jelloun se cogne aux images de Thomas Dhellemmes, à ses jours bleus, mélancoliques et incertains. Il commence à écrire, sans projet, des poèmes. Juste écrire, sous des ciels, des mers, une croix. Il ne sait rien des lieux, des dates, des pays traversés par Thomas qui arrache au passé une extrême douceur.

Ce que l’on perçoit : des empreintes, des villes au loin, des eaux calmes, une famille, un enfant qui dort, une femme nue, la nature et des fenêtres voilées. C’est une affaire de temps et de mémoire. 1984-2017. Thomas Dhellemmes voyage et sauve du néant une impression du monde. Flottante. Fragile. Sentimentale. Ses polaroïds sont des guérisons. Ils apaisent, soulagent. De la violence, de la mort. Ce que l’on ressent : la paix, du moins une accalmie.

Tahar Ben Jelloun ajoute à ces rêves son chant sublime. D’abord avec les mots qui entraînent les images comme des vagues, ailleurs, dans les profondeurs ou les cimes. Une silhouette sous une pluie dure et les fantômes s’enroulent dans des draps de fortune et arpentent la nuit pour faire croire qu’ils existent. Il écrit : les matins d’été ont les yeux plein de sommeil. La musique de Tahar Ben Jelloun raconte des histoires ouvertes, oniriques, des histoires de vent, d’amours et d’ancêtres, des contes en quelques lignes, ou ses pensées. La nuit est très présente dans ses phrases. La nuit contre la lumière.

Alors Tahar choisit la peinture pour éclairer les photographies de Thomas. Il dit: la peinture, c’est la lumière, ce qui m’intéresse, c’est la rencontre des couleurs. Ses dessins sont des explosions, des feux. Presque des abstractions. Ils réveillent le silence du bleu, et soufflent sur lui une agitation joyeuse, la candeur d’un soleil.

Jour bleu est un grand voyage poétique qui tangue d’un regard l’autre vers la beauté. Il est un tableau de Turner échappé d’un musée intérieur, et tant de songes encore.

Julie Estève

Dates

Juin 12 (Mercredi) 14 h 00 min - Juillet 12 (Vendredi) 19 h 00 min

Lieu

School Gallery / Olivier Castaing

322 Rue Saint-Martin, 75003 Paris

School Gallery / Olivier Castaing322 Rue Saint-Martin, 75003 ParisEntrée libre du mardi au samedi de 14h à 19h sauf jours fériés et sur RDV

X
X