PhotoPortfolio

Ruinenwert, beau jusque dans la mort
Wim Poland

Temps de lecture estimé : 3mins

Cette semaine, dans notre rubrique réservée à nos lecteur·ices, nous partageons la série “Ruinenwert” réalisée par Wim Poland, photographe néerlandais. Au début des années 40, les nazis ont bâti le Mur de l’Atlantique – un système de fortifications en bord de mer. C’est en découvrant les vestiges de ce triste passé, le long des côtes danoises, que le photographe a souhaité immortaliser ces bâtiments conçus pour devenir de “belles” ruines et qui vont bientôt disparaître…

Valeur de ruine (allemand «Ruinenwert») est le concept selon lequel un bâtiment doit être conçu de telle sorte que lorsqu’il s’effondre avec le temps, la ruine reste esthétiquement agréable pendant longtemps sans aucun entretien.

L’architecte nazi allemand Albert Speer a revendiqué la théorie de la valeur des ruines comme sa propre invention, mais en fait, elle a été brutalement copiée des dessins de la Banque d’Angleterre par Sir John Soane (1830) et des dessins de la Grande Galerie du Louvre et des ruines par Hubert Robert (1796).

L’idée a été soutenue par Adolf Hitler pour faire correspondre les «symboles de grandeur» du Troisième Reich avec les signes de civilisation des anciens Grecs et Romains.

Sur la côte du Danemark, je suis tombé sur une partie du mur de l’Atlantique, «Symboles de la folie», inutiles, sans valeur, et dénués de toute menace, qui finiront par être engloutis par la mer.

Je suis né à Noordoostpolder aux Pays-Bas, un polder construit sur la rive est du lac IJsselmeer, à 4 mètres sous le niveau de la mer.
Très jeune, j’ai quitté Noordoostpolder pour étudier aux Pays-Bas et en Suisse. Professionnellement, j’ai travaillé dans l’exportation de semences dans le secteur agricole; d’abord en Belgique et en France et ensuite aux Pays-Bas dans ma propre entreprise.
Depuis mon plus jeune âge, je m’intéresse à la photographie. Ce n’est qu’après avoir vendu mon entreprise que j’ai sérieusement développé ma photographie.
Mon intérêt principal est le documentaire social et la photographie de voyage.
En 2010, j’ai reçu un titre de «Master» (Bondsmeesterklasse – BMK) avec une sélection de 20 images de captures au Cap-Vert, accordé par la Fédération néerlandaise des photographes amateurs (Fotobond).
En 2011, j’ai reçu le titre AFIAP de la Fédération Internationale de l’Art Photographique (F.I.A.P.)

https://www.wimpoland.nl


Vous êtes photographes et vous souhaitez donner de la visibilité et de la résonance à votre travail ? Notre rubrique Portfolio vous est consacrée !

Comment participer ?
Pour soumettre votre travail à la rédaction, il vous suffit d’envoyer à info@9lives-magazine.com

• Une série composée de 10 à 20 images. Vos fichiers doivent être en 72DPI au format JPG avec une taille en pixels entre 900 et 1200 pixels dans la plus grande partie de l’image ;
• Des légendes (si il y a) ;
• Un texte de présentation de votre série (pas de format maximum ou minimum) ;
• Une courte biographie avec les coordonnées que vous souhaitez rendre public (site web, email, réseaux sociaux…)