EvénementsPhoto

Le Champ des Impossibles.02 : Les « Jours de Fête » de Nicolas Krief

Temps de lecture estimé : 4mins

Né et élevé à Paris, Nicolas Krief est un photographe de presse, travaillant principalement pour la presse quotidienne nationale (Le Monde, Paris Match, le Figaro Magazine, Ideat, etc.). Partageant sa vie entre la capitale et sa maison du Perche ornais, il développe, en parallèle, plusieurs séries documentaires personnelles, dont une sur les accrochages dans les grands musées parisiens (Série « Accrochages » que l’on a pu voir dans le cadre du Parcours Arts & Patrimoine du Champ des impossibles.02), une sur les publics des 24H du Mans et une autre sur les moments de sociabilité en milieu rural (« Jours de fête »). C’est ce dernier travail qui est exposé à la Pocket galerie de Perche-en-Nocé tout l’été.

« Depuis 2004, je parcours les fêtes foraines, les lotos, les comices agricoles, les vide-greniers, les bals populaires, les commémorations, etc., principalement en Sarthe et également dans le Perche. Au début, je prenais quelques photos en dilettante, mais petit à petit, je me suis pris au jeu et ai développé cette approche documentaire personnelle, explique Nicolas Krief. Même si je suis devenu photographe professionnel sur le tard (à 37 ans), la photographie m’accompagne depuis l’âge de 14 ans, d’abord avec le matériel photo de mon père, puis avec mes premiers appareils acquis grâce à mes premières payes, gagnées en vendant des fruits & légumes Rue Mouffetard ».

Les petites histoires qui font la Grande Histoire

Passé par le monde de l’édition, puis de l’Internet et de l’audiovisuel, Nicolas Krief est un passionné d’histoire (il fut même enseignant pendant un temps) qui endosse volontiers le costume de photographe de rue pour ses projets personnels : « Historien de formation, j’ai été nourri par les travaux d’Eugen Weber sur la “fin des terroirs” et d’Alain Corbin sur le monde rural. La société dans laquelle nous vivons est principalement issue du monde rural. Dans ces moments de sociabilité, on retrouve des formes sociales et culturelles traditionnelles qui nous ramènent à ce passé. Généralement très ritualisés, ils traduisent une certaine religiosité laïque qui est également au cœur de ma série “Accrochages”. Les Miss, les foires au boudin, les commémorations d’anciens combattants sont des réminiscences d’un passé qui est toujours très vivant, mais au fond peu visible. »

A la Pocket galerie de Perche-en-Nocé, 18 photos de Nicolas Krief sont exposées, toutes en couleur, dont quelques grands formats. L’artiste propose en outre une projection d’un diaporama sonore, fabriqué à l’origine pour la radio numérique « BoxSons » de la journaliste Pascal Clark, en collaboration avec Marie Guérin, auteur compositrice de sons et réalisatrice pour la radio. Les photos de Nicolas se succèdent, enrobées d’un habillage sonore fait de sons enregistrés lors d’un bal Country et c’est fort drôle au-delà d’être monté avec brio et justesse.

« Ces moments de sociabilité sont un moyen pour la société rurale actuelle de vivre et de voyager sans aller loin. Les bals Country sont par exemple des lieux où s’exprime l’attraction des Français pour le rêve américain. Plus que de la nostalgie, j’éprouve une fascination pour le passé qui est née de ma curiosité pour mon histoire familiale. Depuis 20 ans que je me promène entre Sarthe et Perche, je traque ces moments de vie qui peuvent être considérés comme anodins ou dérisoires, mais qui en réalité traduisent une certaine universalité » conclut-il.

INFORMATIONS PRATIQUES

ven09jul(jul 9)10 h 30 mindim19sep(sep 19)18 h 30 minMémoires et ruralités du Champ des ImpossiblesExposition collectiveMoulin Blanchard, 11 Rue de Courboyer 61340 Perche-en-NocéType d'événement:Exposition,Photographie


Dans le cadre du Champ des Impossibles, Pierre Faure expose au Moulin Blanchard tous les week-ends de 14h à 18h30. A voir également à Perche-en-nocé : Moulin Blanchard : Catherine Poncin et Irène Jonas. Au Parc Naturel Régional du Perche : Guillaume Zuili (tous les jours) et Nicolas Krief à la Pocket galerie du vendredi au dimanche.
Infos : www.lechampdesimpossibles.com

Emmanuel Berck
Après une trentaine d’années dans la communication et la traduction, majoritairement dans le secteur des nouvelles technologies, Emmanuel Berck est devenu rédacteur indépendant en 2019. Il accompagne ainsi des entreprises dans l’élaboration de leurs stratégies éditoriales, à travers la rédaction de tribunes libres, de témoignages clients ou d’articles destinés à la presse. Il développe parallèlement une activité de pigiste pour différents magazines locaux ou nationaux, comme « Pays du Perche », « Pando » et « Profession Photographe ». Ses thèmes de prédilection sont l’environnement et la transition agricole, l’évolution climatique et la préservation de la biodiversité, et les enjeux liés à l’alimentation en circuits courts. Installé dans le Perche depuis 20 ans, il s’appuie sur un réseau d’acteurs locaux très divers qui lui permet d’analyser en profondeur les problématiques qu’il traite dans ses articles. Il aime en outre rédiger des portraits mettant en relief le travail de l’artiste ou l’artisan – le geste et les outils – son savoir-faire, son parcours et ses préoccupations actuelles. Emmanuel a réalisé 11 portraits d’artistes du Champ des impossibles.02, publiés dans l’hebdomadaire « Le Perche » durant l’été 2021. Il a également écrit deux entretiens avec deux artistes du Champ des impossibles, à paraître aux Editions Filigrane.