Temps de lecture estimé : 4mins

Pour sa première carte blanche, notre invité de la semaine, Yves Rousselet, revient sur un excellent ouvrage publié en 2017 chez Poursuite éditions : “16 photos que je n’ai pas prises” de Benoît Grimalt. Le photographe et réalisateur Benoît Grimalt rassemble ces instantanés comme autant de rendez-vous manqués. Pour notre invité, les photographies manquées, volées ou ratées sont bénéfiques voire salutaires dans la réflexion de la pratique de chaque photographe. Retour sur ce recueil… non photographique.

On me demande souvent pourquoi, en tant que photographe, je ne me promène pas toujours avec un appareil photo sous le bras. Je réponds généralement que les cinéastes ne sortent pas avec leur caméra et que les plombiers ne vont pas au restaurant avec leur caisse à outils.” – Benoit Grimalt

Elles agissent en “négatif” dont le positif serait l’intense attachement la vénération teintée de religiosité que nous accordons aux images conservées de nos albums… Les photographies que nous n’avons pas prises tiennent une place toute aussi importante… Elles construisent pour le fond et la forme les éléments de la grille de lecture que nous appliquons et qui nous fait dire d’une telle de nos images … “Je vais la montrer je tiens à l’offrir je décide de la partager” … plutôt qu’une autre qui se voit affublée de la mention “pour une relecture dans quelques mois” … moi je procède comme ça …

Les photographies manquées volées ratées (y a-t-il des photos ratées) … ces photographies que nous n’avons pas prises agissent agitent un questionnement que je pense salutaire bienfaisant je le crois presque même recommandable … pour que s’affirme éthique et esthétique …

Lors du salon de l’édition photographique de Vendôme j’ai fait connaissance de Benoit Grimalt présent sur le stand des éditions Poursuite avec son album “16 photos que je n’ai pas prises” seize instantanés comme autant de rendez-vous manqués avec une actualité infime un événement modeste une péripétie de peu … dont il a toutefois, d’un dessin aux couleurs douces au trait simple et gracieux, conservé trace souvenir et émotion … une émotion qui dépasse le cadre de l’œuvre et incite à rechercher les indices de l’empêchement … Benoit Grimalt donne souvent en légende à ce propos une première indication …

Ce qu’en dit Marc Lenot dans un article publié sur son blog Lunettes Rouges
Souvent, il ne prend pas de photos parce qu’il n’a pas son appareil, ou que sa pellicule est finie (au temps de la pellicule), ou que sa batterie est épuisée. Parfois il fait trop sombre, ou bien il y a trop de brouillard. Parfois le sujet refuse d’être pris en photo, et Grimalt, qui n’a rien d’un paparazzo agressif ou d’un photoreporter obsessionnel, se plie à son souhait. Mais, parfois aussi, on sent chez lui une retenue, une humilité, un refus de se plier à l’ardente obligation de tout photographier, d’écouter la petite voix qui dit «Prends la photo!», qu’il s’agisse de pitié devant Henri Salvador tout de blanc vêtu, assistant à un match de foot au stade de Valenciennes peu avant sa mort, soutenu par des infirmiers, ou de respect devant Marie nue, qu’il laisse se rhabiller sans la photographier, prétendant être trop lent pour réussir à la capter.

Toutefois la plus grande part du temps bien évidemment des photographies sont prises pour attester qu’une rencontre fut hasardeusement belle et exceptionnellement heureuse … pour attester aussi qu’on a su l’a-voir … au point que je n’ai pas pu échapper avec Benoit Grimalt au “je” de l’arroseur arrosé … celui-ci a pris la forme d’un album contenant une série des épreuves … dont je détiens la preuve que ce n’est pas lui que ce ne sont pas non plus d’autres consœurs confrères qui les ont réalisées … mais bien inspirées …

INFORMATIONS PRATIQUES
16 photos que je n’ai pas prises
Benoît Grimalt
Editions Poursuite
15 x 20 cm
40 pages, Offset 4 couleurs
ISBN: 978-2-918960-91-1
http://benoit.grimalt.free.fr/

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e