L'InterviewNewsPhoto

Parlement de la Photographie 2022 : Dynamiques de co-production
Entretien avec la commissaire Anna Milone et Erika Negrel du réseau Diagonal

Temps de lecture estimé : 5mins

Pour la seconde année consécutive, 9 Lives magazine poursuit son partenariat avec le ministère de la culture dans le cadre de la troisième édition du Parlement de la Photographie qui se déroulera les 7 et 8 juin prochains. Chaque jour, nous vous dévoilerons les différentes thématiques explorées à travers de courts entretiens. Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir les points qui seront évoqués lors de la première table ronde intitulée Impulser des dynamiques de co-production et de circulation des expositions de photographie, sur le territoire et à l’international avec deux des quatre intervenants : Anna Milone, commissaire et directrice du centre culturel Jean Cocteau aux Lilas et Erika Negrel, Secrétaire générale du Réseau Diagonal.

Anna Milone est commissaire d’exposition et directrice du centre culturel Jean Cocteau aux Lilas. Durant quatre ans elle a dirigé un programme de résidences d’artistes de la fondation FLAX (France-Los Angeles Exchange). Développé en premier lieu dans un espace d’exposition spécifique, Le Fahrenheit situé dans l’Art District de Los Angeles, Anna Milone a souhaité développer ce programme en collaboration avec les institutions locales. Le but étant d’offrir une visibilité aux artistes français et internationaux liés avec la France. Los Angeles a la particularité d’exposer en majorité des artistes locaux, l’idée était de développer des projets artistiques en commun avec des artistes étrangers et des artistes locaux mais aussi des professionnels de Los Angeles, et d’établir des relations pérennes entre tous ces acteurs.
Forte de son expérience, Anna Milone saisit que dans l’approche collaborative et de co-production il n’y a pas de méthodologie unique. Chaque projet commun dépend des relations avec les partenaires, qui ont des profils, des ressources et souvent des objectifs différents. Il est donc nécessaire de se réinventer et de créer de nouvelles méthodologies autour de règles communes. Celles de laisser la place à la co-construction, ne pas arriver avec un projet figé et déjà construit, il est important d’échanger et de construire un projet à plusieurs, engendrant un enrichissement pour les professionnels porteur du projet mais également pour les artistes.
Aujourd’hui, en tant que Directrice du centre culturel Jean Cocteau aux Lilas, centre d’art municipal, Anna Milone retrouve ce contexte de travail dans un environnement très localisé. Elle imagine ainsi des projets qui se produisent en collaboration avec les institutions locales qui visent à se développer à l’international.
Intimement convaincue par le modèle de collaboration et de co-production, la commissaire insiste sur la mutualisation des ressources pour mener à bien des projets artistiques, face à la réduction de moyens.

De son côté, Erika Negrel est Secrétaire générale du réseau Diagonal – structure initiée en 2009 et qui fédère 25 centres culturels dédiés à la photographie, qui ont notamment pour mission de la diffuser et d’accompagner les auteurs à la production d’expositions. Si ce réseau est financé par différentes sources, depuis 2017 il est soutenu par le Ministère de la culture. Depuis quelques années, au sein même du réseau Diagonal, on remarque des dynamiques de coproduction d’expositions. Les structures au sein du réseau doivent composer entre le budget de fonctionnement annuel et la part dédiée à la production et à la création artistique. Afin de permettre le développement des projets comme une exposition, cela nécessite souvent de trouver des partenaires avec des intérêts communs autour d’un photographe ou d’une thématique. C’est ainsi que ce développent les logiques de coproductions. Cette logique est bien souvent liée à la circulation d’exposition, mais doit être détachée car il y a beaucoup d’expositions stockées en attente d’être présentées. Erika Negrel regrette le manque de temps afin de permettre aux structures de créer des dynamiques de coproduction pour asseoir les projets et les développer sereinement.

INFORMATIONS PRATIQUES
Le Parlement de la photographie vous propose deux jours de rencontres, les 7 et 8 juin au Palais de Tokyo et accessibles en ligne.

Vous souhaitez suivre la table ronde « Impulser des dynamiques de co-production et de circulation des expositions de photographie sur le territoire et à l’international ».
📅 Rendez-vous le 7 juin 2022 à 10h15 (Durée 1h30)

Alors que le système de co-production et de tournée est ancré depuis très longtemps dans le secteur du spectacle vivant et qu’il est généralisé dans les grandes institutions muséales, qu’en est-il des centres d’art et des lieux de diffusion photographiques sur notre territoire ? Comment inventer des modèles de production plus vertueux en vue de renforcer le rayonnement de la scène photographique française à l’international ?

Avec Anna Milone – Commissaire d’exposition et directrice du centre culturel Jean Cocteau, Les Lilas, Erika Negrel – Secrétaire générale du Réseau Diagonal, Nuno Ricou Salgado – Directeur artistique du Réseau Parallel, plateforme photographique européenne, Sophie Robnard – Cheffe de projet Photographie/Image, Direction de la Création Artistique et des Industries Culturelles, Institut Français.
Modération : Véronique Prugnaud, Directrice associée de The Eyes.

mar07jui(jui 7)9 h 00 minmer08(jui 8)18 h 00 minLa sélection de la RédactionVirtual/ Physical Event3ème édition du Parlement de la Photographie : La Photographie sur tous les fronts !Palais de Tokyo, 13 Avenue du Président Wilson, 75116 ParisType d'événement:Conférence,Photographie


>>> INSCRIVEZ VOUS : https://parlementdelaphoto.eventmaker.io/registration/6217a9aa5424c402cc071ce8?force_new_registration=true

Actuellement l’exposition Marcher dans l’Image d’André Kertesz poursuit son itinérance au sein des lieux membres du réseau Diagonal, après la Maison de la Photographie Robert Doisneau, Stimultania, L’Imagerie (Lannion), l’exposition est présentée actuellement et jusqu’au 24 septembre à l’Hôtel Fontfreyde centre photographique de Clermont-Ferrand.

jeu12mai(mai 12)14 h 00 minsam24sep(sep 24)18 h 30 minMarcher dans l'imageAndré KertészHôtel Fontfreyde - Centre photographique, 34, rue des Gras 63000 Clermont-FerrandType d'événement:Exposition,Photographie


Photo de couverture : Canal Saint Martin, Paris, vers 1934 Sélection de 2 prises de vues d’après bandes négatives originales 35 mm numérisées. © Donation André Kertész, Ministère de la Culture – Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, diff. RMN-GP

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans L'Interview