Janvier, 2021

mar05jan(jan 5)10 h 00 mindim30mai(mai 30)22 h 00 minSahelPhilippe de PoulpiquetParc de l’Hôtel de Ville, Palaiseau, Avenue du 8 Mai 1945, 91120 PalaiseauType d'événement:Exposition,Photographie

Détail de l'événement

Exposition présentée dans le cadre du PHOTOCLUBBING#14, Mois palaisien de la photo.

En novembre 2019, j’ai suivi, embarqué avec des militaires français, envoyé spécial pour la rédaction du journal Le Parisien, l’opération Bourgou IV dont l’objectif était de lutter contre les « groupes armés terroristes » au Sahel. J’ai photographié cette guerre dans une continuité historique avec les périodes les plus sombres du désert. J’ai choisi l’intemporalité du noir et blanc pour couvrir ce conflit, qui semble n’avoir ni début, ni fin, et qui s’étend dans le temps sur un territoire grand comme cinq fois la France. Une guerre XXL, avec ses paysages à perte de vue, ses conditions extrêmes et hostiles. Au Sahel, où l’espace et le temps paraissent sans limite, l’argentique, son aspect organique, et le panoramique se sont ici naturellement imposés dans ma démarche photographique pour couvrir cette guerre sans contour.

Philippe de Poulpiquet est né en 1972. Après des études cinématographiques, il part vivre au Cameroun en 1994 sous contrat en Coopération du Service National. De retour en France en 1996, il devient photographe indépendant et travaille pour la presse magazine. En 2000, il entame sa collaboration avec le quotidien Le Parisien / Aujourd’hui en France, où il est aujourd’hui grand reporter. Ces 20 dernières années, il a couvert les principaux conflits d’Afrique ou du Moyen-Orient. Depuis 2000, il a été envoyé spécial pour la couverture de la crise et du conflit en Côte d’Ivoire, il a couvert la guerre en Afghanistan et en Irak, les opérations militaires et le blocus à Gaza, la guerre au Liban, le tremblement de terre en Haïti, les Printemps arabes en Tunisie, en Egypte, en Libye et en Syrie, l’opération Sangaris en République centrafricaine, l’opération Serval au Mali, la guerre en Ukraine, l’ouragan Katrina en Floride ou l’ouragan Haiyan aux Philippines…
Son travail a été récompensé par le « Prix Sergent Sébastien Vermeille » de l’Armée de Terre en 2019, en 2012 par un « Award of Excellence » du prix Pictures of the Year aux États-Unis et distingué par le « Best of Photojournalism » 2012, « Grand prix des quotidiens nationaux » en 2011 pour son reportage dans les tunnels de Gaza. Projeté à plusieurs reprises au festival international de photojournalisme Visa pour l’Image, en particulier pour son travail sur les soldats français blessés tués en Afghanistan (Afghanistan : la guerre d’après), résumé dans un livre intitulé « pour la France… », publié en 2013, un travail qui a fait l’objet d’une acquisition pour les collections du musée de l’Armée à Paris.

Dates

Janvier 5 (Mardi) 10 h 00 min - Mai 30 (Dimanche) 22 h 00 min

Lieu

Parc de l’Hôtel de Ville, Palaiseau

Avenue du 8 Mai 1945, 91120 Palaiseau