L'InterviewNewsPhoto

Parlement de la Photographie 2024 : Quand l’IA s’invite dans les métiers de l’image
Entretien avec Alexandra Bensamoun et Eric Tabuchi

Temps de lecture estimé : 3mins

Pour la quatrième année consécutive, 9 Lives magazine poursuit son partenariat avec le ministère de la Culture dans le cadre de la cinquième édition du Parlement de la Photographie, qui se déroulera les 5 et 6 juin prochains. Chaque jour, nous vous dévoilerons les différentes thématiques explorées à travers de courts entretiens. Aujourd’hui, nous finalisons ce rendez-vous hebdomadaire avec la rencontre de deux intervenants de la table ronde « Quand l’intelligence artificielle s’invite dans les métiers de l’image : jusqu’où iront les bots et les robots ? » avec Alexandra Bensamoun, professeure de droit privé et personnalité qualifiée au Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique – ministère de la Culture et l’artiste photographe Eric Tabuchi.

Pour clôturer ce parlement de la photographie, retrouvez cette dernière table ronde autour de l’Intelligence artificielle. Avant cela, vous découvrirez une conversation entre Alexandra Bensamoun – professeure de droit privé, Université Paris-Saclay, personnalité qualifiée au Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique – ministère de la Culture, et Clémentine Mercier, journaliste au service culture du journal Libération sur le rapport de la Commission interministérielle de l’IA « IA : notre ambition pour la France« , auquel elle a participé et qui a été remis au Président de la République en mars dernier, et sur les missions actuelles sur l’IA dont elle a la charge pour le ministère de la Culture.
Ce rapport comporte plusieurs recommandations en termes de formations comme celles des créatifs, mais aussi le soutien à la transparence imposée par le règlement européen sur l’intelligence artificielle, avec un rappel des principaux fondamentaux que sont le principe d’autorisation et de rémunération pour respecter la chaîne de valeurs.

L’Atlas des Régions Naturelles est un important projet débuté en 2017 par l’artiste photographe Eric Tabuchi et sa compagne Nelly Monnier. L’an passé Eric a publié l’ouvrage The Third Atlas, une version disruptive réalisée grâce à l’intelligence artificielle générative. Au départ de ce projet, Eric avait en tête de réaliser une sorte de remake de l’ « Atlas of forms« , un projet réalisé à partir de collecte d’images récupérées sur Internet. Finalement l’utilisation de l’outil Midjourney l’a poussé à interroger le rôle de l’intelligence artificielle générative et des images qui en découlent.
Eric Tabuchi regrette que plus d’un an et demi après la sortie de la dernière version 5.2 de Midjourney, aucune des institutions françaises dédiées à la photographie n’ait consacré d’exposition d’œuvres générées par l’intelligence artificielle.

INFORMATIONS PRATIQUES
Le Parlement de la photographie vous propose deux jours de rencontres, les 5 et 6 juin 2024 au Palais de Tokyo et accessibles en ligne

Vous souhaitez suivre la table ronde « Quel avenir pour les archives photographiques de presse ? ».
📅 Rendez-vous le 6 juin 2024 à 15h30 (Durée 1h30)

Avec : Lionel Charrier (Rédacteur en chef photo de Libération), Cendrine Gabaret (Conseil images et production, agent d’artistes), Eric Tabuchi, (Artiste/photographe) et Annick Teboul (Directrice de création chez BETC fullsix)
Modératrion : Clémentine Mercier, Journaliste au service culture du journal Libération

mer05jui(jui 5)9 h 00 minjeu06(jui 6)18 h 00 min5e édition du Parlement de la photographie : Penser ensemble le futur de la photographiePalais de Tokyo, 13 Avenue du Président Wilson, 75116 Paris


>>> INSCRIVEZ VOUS : https://parlementdelaphoto2024.eventmaker.io/fr

A LIRE
Parlement de la Photographie 2023 : L’Intelligence Artificielle, de nouvelles épreuves pour la photographie ? Entretien avec Clémentine Mercier

Photo de couverture : The Third Atlas © Eric Tabuchi

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

News

L’IA dépassée par la réalité

Chaque année, les 1839 Awards récompensent des photographes du monde entier dans plusieurs sections dans la catégorie amateur et professionnelle. Les lauréats ...

En voir plus dans L'Interview