PhotoPortfolio

A travers les fissures en nous la lumière pénètre. Ukraine, une lueur d’espoir par Yves Lacroix

Temps de lecture estimé : 5mins

Cette semaine, nous avons choisi de partager avec vous la série photographique d’Yves Lacroix. « A travers les fissures en nous la lumière pénètre » est un message d’espoir et de vie et est surtout un formidable hommage à la résistance et à la résilience du peuple ukrainien face à l’offensive russe.
Tous les vendredis nous vous proposons de partager vos séries photographiques, dans notre rubrique ‘Portfolio’ qui vous est consacrée. Vous pouvez nous soumettre vos travaux.

A travers les fissures en nous la lumière pénètre

Des ténèbres jaillis la lumière.
Les barricades de Maïdan constituaient pour la Russie le péché d’un rapprochement vers l’occident, la volonté d’un peuple d’affirmer sa souveraineté et son indépendance.
Pour un état obscur et autoritaire ce voeux d’ouverture et de lumière devait être annihilé.
Depuis février 2022 l’Ukraine fait face à une guerre dévastatrice sur l’ensemble de son territoire.
Les bâtiments détruits sont légion, ils parsèment le paysage rappelant que le chaos existe, que la vie a abandonné ces lieux dévastés, ces constructions déchirées par les obus. Scènes de ruines, de murs éventrés, de toits effondrés, de meubles éparpillés sur le sol, de vies elles aussi fracturées.
La destruction nous fascine tous, tout comme la mort. Elle nous terrorise aussi nous renvoyant à notre propre fin tel un memento mori.
Si la destruction me fascine, ce n’est pas par son coté morbide, elle n’est pas réellement anxiogène à mes yeux; elle me rappelle au contraire que la vie habitait ces lieux auparavant, elle m’évoque une certaine mélancolie, réminiscence de ce qu’était la vie avant dans ces lieux, certes de ce qui fût et ne sera probablement plus, mais aussi de ce qui sera. De l’espoir du renouveau.
Des familles, des personnes habitaient ou fréquentaient ces bâtiments. Lieux de vie, de travail ou de loisir. Ces bâtiments sont habités d’histoires, celles des évènements qui s’y sont déroulés.
« A travers les fissures en nous la lumière pénètre» sonne comme un message d’espoir et de vie.
Le symbole que du sein d’une abîme la lumière peut jaillir, que les ténèbres ne peuvent anéantir l’espoir, que la mort ne peut contenir l’étincelle de la vie.
Ces ruines nous évoquent notre propre vulnérabilité, elles nous renvoient à nos propres vies, si fragiles elles aussi, à nos propres drames ; elles nous rappellent que nous ne sommes pas permanents, pour autant la lumière nous remémore que face à notre propre disparition la vie continue et s’impose quoiqu’il arrive.
La lumière pénètre, trouve son propre chemin, inexorablement tout comme la vie le fait depuis des millénaires.
Ces édifices, à l’image du peuple ukrainien, de ces femmes et de ces hommes, sont abimés, brisés, mais restent debout, fissurés mais pas effondrés. Ils symbolisent la résilience du peuple ukrainien et l’espoir qui habite une nation entière.
Il ne s’agit donc pas ici de célébrer la destruction mais bien au contraire le renouveau et les jours meilleurs.
La vie plus forte que la destruction. L’espoir plus fort que le désespoir. La lumière plus forte que les ténèbres.

Je m’appelle Yves Lacroix, je suis né en France et je suis photographe.
Mon enfance a été bercée par l’image, de longues heures passées devant la télévision avec ma grand-mère à rêver devant les grands espaces des westerns ou des séries Américaines. J’y ai sans doute trouvé les prémisses de mon amour pour l’image et mon inspiration pour cet imaginaire américain qui ne m’a jamais quitté depuis.
De formation juridique, une maitrise en droit privé des affaires, un mba en marketing digital, pourtant je quitte très vite ce monde pour m’orienter vers la photographie en devenant assistant dans un studio de photo de mode parisien en 1997.
Après un an passé au studio Pin-up à Paris, je pars pour New-York City et assister un photographe français. Faute d’obtenir un visa de travail je dois rentrer en France, j’en garde un sentiment d’une histoire inachevée.
Mes années d’assistanat avec des photographes tels que Ronan Guillou, Dominique Issermann, Patrick Demarchelier, Neil Kirk et bien d’autres m’ont permis de voyager, aux Etats-Unis où je vais retourner de nombreuses fois, et ailleurs.
Me dirigeant tout d’abord vers la mode, le portrait et le reportage à mes débuts en tant que photographe, j’ai ensuite développé un travail de nature morte, m’ouvrant sur des nouvelles techniques.
J’ai été chef d’entreprise dans le Luxe, à la tête d’une société réalisant des sites e-commerce des marques telles que Van Cleef & Arpels, Yves Saint-Laurent ou encore Karl Lagerfeld.
Parallèlement je débutais mon premier projet artistique, qui allait réunir mes trois amours, le cinéma, les Etats-Unis et la photographie : « the villains ». Des mises en scènes grand format où les maux de notre société allaient s’exprimer au sein d’un univers que je souhaite le plus américain possible.
En 2022 je quitte Paris pour Nice et sa lumière.
Aujourd’hui je consacre mon temps à la réalisation de mes projets photographiques.
Mon travail se veut cinématographique, onirique, souvent habité par un inconscient américain. Parfois teinté d’une pointe d’humour ou de cynisme, le travail de la lumière y revêt une importance capitale, tout comme les lieux, ambiances et décors tout aussi cruciaux que les personnages qu’ils mettent parfois en scène.

https://yveslacroix.com/
https://www.instagram.com/yveslacroixproductions/


Vous êtes photographes et vous souhaitez donner de la visibilité et de la résonance à votre travail ? Notre rubrique Portfolio vous est consacrée !

Comment participer ?
Pour soumettre votre travail à la rédaction, il vous suffit d’envoyer à info@9lives-magazine.com

• Une série composée de 10 à 20 images. Vos fichiers doivent être en 72DPI au format JPG avec une taille de 2000 pixels dans la plus grande partie de l’image ;
• Des légendes (s’il y a) ;
• Un texte de présentation de votre série (pas de format maximum ou minimum) ;
• Une courte biographie avec les coordonnées que vous souhaitez rendre public (site web, email, réseaux sociaux…)

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    News

    L’IA dépassée par la réalité

    Chaque année, les 1839 Awards récompensent des photographes du monde entier dans plusieurs sections dans la catégorie amateur et professionnelle. Les lauréats ...

    En voir plus dans Photo