Temps de lecture estimé : 4mins

L’édition 2021 de The Eyes vient d’être dévoilée. Après son numéro Transgalactique autour du genre en photographie, avec Nadège Piton et SMITH, cap sur l’exploration de l’identité afropéenne avec “B-Side”. C’est le photographe et écrivain britannique Johny Pitts qui est le commissaire invité de cette nouvelle aventure éditoriale. À cette occasion, The Eyes vous propose de remporter 3 exemplaires de B-Side, si vous souhaitez faire partie des heureux·ses élu·es, envoyez-nous un mail à info@9lives-magazine.com avec vos nom, prénom et adresse postale* pour recevoir la revue directement à votre domicile. Les 3 premièr·es seront les heureux·ses gagnant·es !

© Johny Pitts, New Europe, Baker Street Station, London, 2013 (from the series “Afropean”)

Chaque année, The Eyes publie une édition autour d’une thématique spécifique, en offrant une carte blanche à une ou plusieurs personnalités du monde de la photographie. Pour B-Side, la rédaction a demandé au photographe et écrivain britannique Johny Pitts de prendre les rênes de ce numéro, pour proposer une exploration visuelle de ce que signifie être afropéen.
.

Pour moi qui étais une personne à la peau brune grandissant en Europe, le néologisme « afropéen », apparu dans les années 1990, semblait célébrer de multiples allégeances culturelles, mais suggérait également une façon de me penser et de penser ma communauté qui était entière et sans division. […]
Je propose ici des travaux de la même manière que je propose les miens sur l’afropéanisme : comme un espace de fusion et de possibilités“. – Johny Pitts

Directeur de la revue Afropean.com, primée par l’ENAR (réseau européencontre le racisme), Johny Pitts est également l’auteur de Afropean: Notes from Black Europe (Penguin RandomHouse, 2020), ouvrage plusieurs fois primé depuis sa sortie. Lauréat de la bourse Ampersand / Photoworks 2021, il travaille actuellement sur un nouveau corpus d’oeuvres qui reflètent l’identité britannique noire à travers ses innombrables manifestations.

Jazz Grant, Small Axe 1, Steve McQueen for The Face Magazine,2020

James Barnor, A group of friends taken during the wedding of Mr. and Mrs. Sackey, London, c.1966. Courtesy Galerie Clémentine de la Féronnière

© Silvia Rosi, Encounter, Self Portrait as my Mother in School Uniform, 2019

Dans cette 12ème édition de The Eyes, on retrouve des photographies historiques et contemporaines singulières, un partage d’une bibliothèque impressionnante de livres fondateurs et revues pionnières qui explorent la diversité des identités noires telles qu’elles sont vécues en Europe (afrodescendants et identité caribéennes). Fortement inspiré par la musique, domaine qui a donné naissance au terme afropéen, le titre “B-Side” s’est rapidement imposé. Pour découvrir cette approche décalée et explorer plus singulièrement cette réflexion autour de l’identité, prenez la Face B !
Dans ce sommaire, vous parcourrez les séries photographiques de Zineb Sedira, Sofia Yala Rodrigues, Marvin Bonheur, Eddie Otchere, Rémy Bourdeau, Bruno Boudjelal, Tabita Rezaire, Délio Jasse, Maudsulter, James Barnor, Jazz Grant, Silvia Rosi, Cédrine Scheidig ou encore Mohamed Bourouissa.

© Silvia Rosi, Encounter, Self Portrait as my Father, 2019

Mohamed Bourouissa, Le cercle imaginaire, Périphérique, 2008

Rémy Bourdeau, Artists, Boiler Room Peckham Festival,2019

© Rémy Bourdeau, Boiler Room Peckham Festival, 2019

Jusqu’au 19 décembre prochain, The Eyes vous propose d’acquérir les éditions limitées des numéros #11 et #12 et de bénéficier de 15% de remise. Ces éditions spéciales sont vendues avec un tirage signé et numéroté.
https://theeyes.eu/shop/ 

* Vos données ne seront pas communiquées à un tiers, excepté la rédaction de The Eyes pour l’envoi du numéro.

INFORMATIONS PRATIQUES
The Eye #12
B-Side – Photographie . Afropea . Fusion
Carte blanche à Johny Pitts
Format : 17 x 24 cm
240 pages
ISBN 979-10-92727-46-3
Prix : 25€
https://theeyes.eu

A LIRE
The Eyes #11 – Transgalactique : Une réflexion autour du genre en photographie

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans L'Edition