Temps de lecture estimé : 7mins

Début mars, l’ensemble du secteur de la photographie s’affolait de ne pas voir arriver la publication du Rapport Laurence Franceschini sur le financement de la production et de la diffusion d’œuvres photographiques, à l’arrivée de la période de réserve pré-électorale. À J-1, ce rapport confié en mars 2021 à la secrétaire d’État par la ministre de la culture Roselyne Bachelot-Narquin était enfin publié. Presque 45 jours plus tard, le ministère de la culture annonce que sur les 31 mesures proposées, 13 vont être mises en œuvre avant la fin de l’année 2022 en faveur de la photographie et des photographes ! Ce rapport sera présenté dans le cadre du Parlement de la Photographie qui se déroulera les 7 et 8 juin prochains au Palais de Tokyo (et retransmis en direct).

Le ministère de la culture décide d’agir rapidement suite à cet état des lieux effectué par Laurence Franceschini, après une audition de plus d’une cinquantaine de professionnels de la photographie visant à améliorer le respect du droit d’auteur des photographes, renforcer la visibilité de la création photographique et des femmes photographes, développer le soutien aux différents acteurs du secteur, mieux protéger le patrimoine photographique et développer le soutien à l’éducation à l’image.
Découvrir le détail ci-dessous !

▪ Objectif : Améliorer le respect du droit d’auteur des photographes

– Empêcher les recours abusifs à la mention droits réservés (DR) et permettre ainsi une bonne identification des photographes auteurs des images.
A cette fin, une étude approfondie sera lancée avant la fin de l’année sur l’utilisation de cette mention dans la presse. Par ailleurs, les comités de suivi code des bonnes pratiques « Brun-Buisson » vont être réactivés afin de produire un bilan de l’application dudit code.

– Soutenir et encourager le développement des outils de marquage et de traçabilité de l’utilisation des images sur Internet.
Un soutien aux investissements technologiques se fera dans le cadre du quatrième programme d’investissements d’avenir (PIA 4), et ceci grâce à deux des dispositifs de la stratégie d’accélération des Industries culturelles et créatives (ICC) :

  • Le « Concours d’innovation – i-Nov », lancé en mars 2022, suivi de deux sessions de candidatures annuelles ;
  • l’appel à projets « Sécurisation de l’exploitation des œuvres » qui sera lancé au premier semestre 2023, dont la mise en œuvre opérationnelle a été confiée à la Caisse des Dépôts.

– Accentuer la sensibilisation aux enjeux de la photographie dans le secteur de la presse.

– A l’occasion des signatures des nouvelles conventions cadres triennales (2022-2025) entre les éditeurs de presse et l’Etat, un partenariat sera établi entre la presse et le secteur de la photographie afin de veiller aux délais de paiement, au droit au refus de syndication et à la conservation des métadonnées.

▪ Objectif : Renforcer la visibilité de la création photographique et des femmes photographes

– Développer la présence de la scène française sur le territoire et à l’étranger.

– La Direction générale à la création artistique (DGCA) veillera à intégrer des objectifs en la matière dans les conventions d’objectif pluriannuelles aves les institutions, les centres d’art et les festivals subventionnés.

– Combattre les inégalités de genre, pour une meilleure représentativité des femmes photographes.
Le ministère de la Culture est déjà engagé dans des actions concrètes d’amélioration de la représentativité des femmes photographes (notamment avec le site Elles font la culture qui met à disposition des femmes photographes les ressources essentielles sur les droits et les dispositifs d’aide ; les bourses de production attribuées dans le cadre du Prix Françoise Demulder, en partenariat avec Visa pour l’image ; ou encore le soutien au parcours Elles X dans le cadre de Paris Photo). Une nouvelle série de bourses à destination des femmes photographes est en cours de mise en place par différents festivals de photographie.

▪ Objectif : Développer le soutien aux différents acteurs du secteur (agences d’auteurs en photographie, éditeurs de livres photo, réseaux de diffusion, festivals)

– Soutenir les agences d’auteurs en photographie.
L’action des Agents associés, qui regroupe une quarantaine d’agences, en direction des jeunes photographes, sera renforcée. A l’occasion de la 6ème édition du prix Jeunes Talents, grâce à une subvention du ministère de la Culture, les photographes sélectionnés bénéficieront d’un renforcement de l’accompagnement personnalisé qui leur est proposé par les Agents associés.

– Pérenniser le Plan d’Urgence pour le Livre de Photographie – (dispositif PULP).
Eu égard à la crise sanitaire, les éditeurs de livres de photographie ont bénéficié d’une aide exceptionnelle pour acquérir des livres photographiques auprès de France PhotoBook (regroupant 18 éditeurs). Ces ouvrages ont ensuite été adressés aux lieux de diffusion et d’éducation artistique soutenus par le ministère (15 FRAC, 24 centres d’art et 51 écoles supérieures d’art). Ce soutien sera réitéré en 2022.

– Consolider les actions du réseau DIAGONAL.
DIAGONAL est un réseau unique en France, qui réunit 25 structures de production et de diffusion dédiées à la photographie. Une subvention complémentaire sera mobilisée en 2022 pour structurer encore mieux ce réseau et renforcer ses missions, en particulier le développement de coproductions et la circulation des expositions en France et dans le monde.

– Renforcer le soutien aux festivals de photographie, viviers de la création et garants de la diversité artistique.
Cette mesure, qui se traduira par une enveloppe budgétaire renforcée pour les festivals de photographie, permettra d’intégrer pleinement la photographie à la Nouvelle stratégie pour l’accompagnement des festivals, annoncée par Roselyne Bachelot-Narquin lors des 3e Etats Généraux des Festivals, le 1er décembre 2021.

▪ Objectif : Protection du patrimoine photographique

– Accompagner la Société Française de Photographie dans son action de coordination des lieux d’archives et de collections photographiques.
Elle proposera une charte de bonnes pratiques en matière de conservation des œuvres et assurera un accompagnement scientifique et juridique aux structures du patrimoine photographique.

– Soutenir la constitution, l’indexation et la numérisation des fonds patrimoniaux des photojournalistes.

– Le Centre international du photojournalisme de Perpignan assure à ce jour en partie ces missions. Une dotation complémentaire lui sera attribuée afin de l’aider dans la mise en œuvre effective de l’ensemble de ces objectifs.

– Modifier le nom de la Médiathèque de l’architecture et du Patrimoine, afin de mieux faire apparaître la réalité de son activité.
Le rôle de la Médiathèque a beaucoup évolué, avec le développement de la politique de conservation et de valorisation de fonds de photographes, le dépôt de l’important fonds Magnum et les 20 millions de documents photographiques qu’elle conserve désormais.
Aussi, elle s’appellera désormais « Médiathèque du patrimoine et de la photographie », afin de mieux refléter son rôle effectif.

▪ Objectif : Développer le soutien à l’éducation à l’image

– Pérenniser et renforcer le dispositif Entre les images.
Afin d’augmenter le nombre de bénéficiaires de ce dispositif mais aussi de mieux le faire connaître, ce programme, géré par le Réseau DIAGONAL, verra son budget renforcé.

A LIRE
Le Rapport sur le financement de la production et de la diffusion d’œuvres photographiques est publié !
Où est le rapport Franceschini sur l’état de la Photographie en France ?
A VENIR : Bientôt, dans les kiosques, le prochain numéro de Réponses Photo publie un article détaillant le Rapport Laurence Franceschini

mar07jui(jui 7)9 h 00 minmer08(jui 8)18 h 00 minLa sélection de la RédactionVirtual/ Physical Event3ème édition du Parlement de la Photographie : La Photographie sur tous les fronts !Palais de Tokyo, 13 Avenue du Président Wilson, 75116 ParisType d'événement:Conférence,Photographie

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans News