L'EditionPhoto

Stéphane Gizard annonce la sortie de son 3ème opus en édition limitée !

Temps de lecture estimé : 2mins

Le photographe français Stéphane Gizard devait lancer la sortie de son dernier ouvrage à l’Hôtel Grand Amour la semaine dernière, c’était sans compter sur ce satané virus. Après Modern Lovers en 2013 et New Faces en 2017, il revient avec ce troisième opus au titre à ralonge : “We removed your post because it doesn’t follow our community guidelines”. L’occasion de dénoncer la culture de la censure sur les réseaux sociaux. Des algorithmes programmés pour dissimuler la nudité préférant les messages haineux et les images violentes.

C’est l’écrivain Arthur Dreyfus qui signe la préface, dans un texte sans équivoque, il met en lumière toute l’ambiguïté de notre monde et dénonce les dérives d’une époque asthénique et polie où le désir n’a plus sa place.

Alors quoi ? Des rapports humains normaux pour rassurer ? Non ! cache ton corps ! Un sein ? Quelle horreur ! Un pénis ? Pire ! Violence quotidienne. Et ne cherche surtout pas à séduire, trop dangereux de nos jours. Solitude et culpabilité.
Incertitude des sentiments.
Benito, Adolph, Joseph…si vous aviez connu Big Brother, je ne serai pas là, ni ce livre…” – Stéphane Gizard

Limité à 500 exemplaires, cet ouvrage propose des des portraits et des corps masculins. Au fil des pages, le spectateur est amené à pénétrer un univers intime et personnel, au coeur d’une beauté crue, lestée de toute censure.
Stéphane Gizard est notamment connu pour ses portraits d’une génération intermédiaire, celles des 17-20ans, à cette période charnière et si particulière, où l’adolescence se mue doucement en âge adulte, ce temps de la recherche de soi et de la fragilité.
Il est aujourd’hui possible de le commander en ligne qui vous sera envoyé ou livré à Paris, numéroté et signé par l’artiste.

INFORMATIONS PRATIQUES
We removed your post because it doesn’t follow our community guidelines
Stéphane Gizard
21×28 cm
500 exemplaires
Commander : https://leseditions.bigcartel.com/product/we-removed-your-post
https://www.stephanegizard.com/we-removed-your-post

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans L'Edition