L'EditionPhoto

Même les oiseaux chantent pendant le chaos, une ôde photographique

Temps de lecture estimé : 4mins

50 artistes se sont réunis autour de ce projet d’ouvrage collectif porté par une toute jeune maison d’édition associative : Les éditions de l’épair. “Même les oiseaux chantent pendant le chaos”, c’est sous ce titre enjôleur que l’on découvre les propositions artistiques autour d’une trame commune qui est celle de la crise sanitaire. Nulle intention de documenter cette tragique pandémie qui touche le monde entier depuis le début de cette année, mais une ôde positive pour s’en détacher …

La pire réponse serait le silence

Le projet est né au moment où l’ensemble de notre territoire est mis en confinement. L’espace extérieur est devenu danger, nous sommes tou·tes contraint·es à nous isoler. En réponse à cette situation inédite, Sandy Berthomieu et Soraya Hocine, les deux co-fondatrices des éditions de l’épair, souhaitent donner une nouvelle respiration au monde, à travers la pluralité des regards. À l’heure où nous devons apprendre à vivre sous des masques, et à nous rapprocher à travers des méthodes nouvelles, ce carnet collectif nous offre, grâce au rassemblement de 50 photographes et artistes, des poumons de papier. Les artistes sollicités ont un même point commun : une sensibilité poétique et un regard sur le monde qui met en exergue la subjectivité.
Beaucoup utilisent la photographie comme mode d’expression, d’autres ont recours à l’écriture, le dessin ou encore la sculpture. Mais tous ont la volonté de créer une œuvre plurielle et poétique dans un échange inédit sur le thème de la respiration. Au-delà du contexte actuel, ce livre est avant tout un regard porté sur le rapport de l’humain au monde qui l’entoure.

Dans ce temps en suspension où la ponctuation amorce le silence, la parenthèse annonce une nouvelle inspiration. Amener l’air dans son corps, continuellement, et souffler. Ce souffle vital au coeur de nos préoccupations révèle toute notre vulnérabilité, une incitation à penser l’essence de l’Être.
Les visages se masquent peu à peu ; les voies aériennes se fragilisent, les voix sont étouffées. Une barrière -artificiellement protectrice- sépare et met à distance. De cette injonction à rester chez soi, la cage thoracique est caressée par des battements d’ailes. Dans cette atmosphère trouble chacun est contraint de repenser son rapport à soi, aux autres.
Respirer.
Alors qu’être ensemble se réalise à distance, nous avons imaginé un recueil collectif relié par la beauté des oeuvres. Ces pages sont un écho de traces et de paroles des démarches multiples (photographie, dessin, peinture, sculpture, poésie, philosophie). Quand les murs nous contraignent, c’est l’expression libre et la liberté volatile qui déborde pour un besoin de respirer plus encore…
Alors que l’humanité s’essouffle, la nature en perpétuel mouvement poursuit son cycle à l’infini.
Au printemps, même les oiseaux chantent… – Invitation envoyée aux artistes.

“Même les oiseaux chantent pendant le chaos”, est le quatrième ouvrage de la jeune maison d’édition, fondée en 2017. Il s’agit du tout premier livre collectif, bien que chaque projet naisse d’une collaboration entre photographie et littérature, devenant une expérience où se croisent regards, styles et sensibilités. Leur ligne éditoriale ouvre une alternative poétique avec des recherches plastiques visuelles et des textes inédits. Chaque collaboration avec un·e artiste photographe, un·e auteur·e et l’éditeur est une aventure de création commune.

Avec la participation de : Guillaume Amat, Éric Andreatta, Sandy Berthomieu, Sabrina Ambre Biller, David Brunel, Olivier Cablat, Florence Cats, Mathilde Caylou, François Chaillou, Alain Chareyre-Méjan ,Joseph Charroy, Clara Chichin, Anne-Sophie Costenoble, Nicolas Daubanes, Vivian Daval, Mylène Duc, Michaël Duperrin, Grégoire Edouard, Claude Faber, Frédérique Felix-Faure, Aurélia Frey, Julie Fuchs, Mélanie Gentil, Catherine Gfeller, Maude Grübel, Philippe Herbet, Soraya Hocine, Anne Houel, David Huguenin, Kyoko Kasuya, Alain Keler, Thierry Lagalla, Pierre-Alexandre Lavielle, Ulrich Lebeuf, Cyrielle Lévêque, Marie Maurel de Maillé, Barbara Métais-Chastanier, Thomas Métais-Chastanier, Maria Letizia Piantoni, Virginie Plauchut, Steffen Rault, Céline Rivalta, Laure Samama, Christine Smilovici, Sophie Tiers, Christine Ulivucci, Jean-Marc Urquidi, Inge van der Ven, Margot Wallard et Sophie Zénon.

INFORMATIONS PRATIQUES
Même les oiseaux chantent pendant le chaos
Ouvrage collectif
Les éditions de l’épair
Format à la française 15 x 21 cm
128 pages
Dos carré cousu collé
Marquage à chaud
Tirage limité à 500 exemplaires
Avant-propos Bernard Salignon
Prix : 14€ (19,85€ avec les frais de port)
🛒 Pour acheter l’ouvrage directement auprès de l’éditeur cliquer ici
Facebook @leseditionsdelepair / Instagram @editions_epair

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans L'Edition