Temps de lecture estimé : 3mins

La maison de ventes De Baecque & Associés vous donne rendez-vous le jeudi 15 avril à Marseille, pour la mise aux enchères d’un ensemble de négatifs inédits réalisés en Orient par le photographe Félix Bonfils (1831-1885). Ces 83 négatifs sur plaque de verre au collodion humide datent des années 1867-1875 et proviennent d’une collection privée après avoir été découvertes au début des années 2000 à Alès.

« Pionnier passionné, technicien génial et virtuose au collodion, voici tout Félix Bonfils concentré sur 83 plaques comme le témoignage inédit d’un des premiers monuments de la photographie. Perspectives intemporelles et panoramas des grands sites méditerranéens illuminent les cimaises de la rue Vincent Courdouan et révèlent le dynamisme de notre département photo. » – Jean-Baptiste Renart, Commissaire-priseur et Directeur Général De Baecque Marseille

Histoire d’une découverte

Découvert par hasard dans les années 2000 à Alès, dans des caisses, cet ensemble de négatifs rejoint une collection privée. Cette découverte initie un travail inédit sur Felix Bonfils, sur son œuvre, son approche, et apporte de nouvelles connaissances à l’histoire de la photographie. Cet ensemble permet, en outre, d’observer la façon dont le photographe travaillait ses plaques à la main et donc ses tirages. Ces négatifs offrent, au travers des photos, un témoignage de ces pays parcourus par l’artiste.
Ces clichés représentent de véritables documents de travail pour les archéologues, ainsi particulièrement dans les années 1920, les égyptologues se servent, pour leurs propres recherches, de photos de Bonfils achetées aux Etats-Unis.

Paul Benarroche, expert en photographie pour cette vente, raconte qu’en observant une plaque (numéro 73), il s’est rendu compte que Bonfils avait réellement gravé son nom tel un graffiti sur le pilier d’une colonne photographiée.

Aujourd’hui, ces 83 plaques de Félix Bonfils constituent la première partie de cette vacation, et quelque dix lots de tirages albuminés, la seconde. Initié à la photographie par Niépce de Saint-Victor, Félix Bonfils fonde son atelier à Alès, en 1865. Il débute sa carrière comme photographe de portraits. À l’occasion d’une expédition militaire, il découvre, en 1860, le Liban. En 1867, il s’installe, avec sa femme Lydie et leurs deux enfants, à Beyrouth où il demeure jusqu’en 1871. Il y ouvre un studio photo rue de la Chancellerie Française. À cette période, le photographe voyage à travers tout le ProcheOrient : Égypte, Palestine, Syrie, Turquie, ainsi qu’en Grèce. Au cours de cette intense campagne d’expéditions, seront tirés d’après ces négatifs près de 15 000 épreuves. En 1867, Félix Bonfils rentre à Alès, alors que sa femme reste à Beyrouth avec son fils Adrien pour y continuer leur travail.

INFORMATIONS PRATIQUES
Un Regard sur l’Orient, Félix BONFILS (1831-1885)
Découverte de 83 Négatifs sur plaque de verre au collodion humide 1867-1875 signés.
Vente le Jeudi 15 avril 2021 à 14h30
Vente retransmise en live sur Interencheres et Drouot Digital
Exposition publique (sous réserve des décisions gouvernementales)
Mercredi 14 avril 2021 de 10 h à 18 h
Jeudi 15 avril 2021 de de 9 h à 12h
Expert : Paul Benarroche – Expert près la cour d’appel d’Aix en Provence – assisté de David Zerbib.
Hôtel des ventes
5, rue Vincent Courdouan
13006 Marseille
https://www.interencheres.com/meubles-objets-art/photographies-anciennes-284177/

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    Photo

    Hunt, une série de Jean-Luc Feixa

    Avant de prendre nos quartiers d’été, nous partageons avec vous la série “Hunt” réalisé par le photographe bruxellois Jean-Luc. Dans ce travail, ...

    En voir plus dans News