PhotoPortfolio

Telle une épreuve, la crise sanitaire et son impact sur les étudiants par Marc Loyon

Temps de lecture estimé : 5mins

Cette semaine, dans notre rubrique consacrée aux photographes, nous vous présentons la série « Telle une épreuve » réalisée par Marc Loyon à l’occasion d’une résidence à l’Université d’Angers. À travers un corpus d’images mêlant paysages et portraits, le photographe rennais questionne l’impact de la crise sanitaire sur les étudiants ! Vous êtes photographes et vous souhaitez partager votre travail dans notre rubrique Portfolios, envoyez-nous vos sujets !

« Telle une épreuve » est le fruit d’un travail de recherche qui se place à la croisée des chemins entre photographie et sciences humaines. La genèse du projet permet de la comprendre. La proposition d’accueillir un artiste en résidence est venue de la Société Fédérative de Recherche (SFR) Confluences qui réunit les laboratoires de Lettres Langues et Sciences Humaines et Sociales. Le sujet se veut ambitieux car tout frais : la crise sanitaire et son impact sur les étudiants.
Face à celle-ci, aussi inattendue qu’insolite en mars 2020, les enseignants ont dû adapter leurs cours et les étudiants s’adapter tout court. La vie quotidienne des uns et des autres a été bouleversée en profondeur, dès la première vague, jusqu’à la quatrième, puis la cinquième. Cette pandémie personne ne l’avait anticipée et nous l’avons tous vécue. Telle une épreuve… Aussi, les chercheurs du programme EnJeu[x] Enfance et jeunesse et de la Chaire « Pouvoir d’agir des enfants et des jeunes » se sont très vite interrogés sur les conséquences immédiates et psychiques de la pandémie sur la jeunesse, Claudine Combier en figure de proue, maitresse de conférence, à l’Université d’Angers, HDR en psychologie clinique et psychopathologie au sein de l’UR CLiPsy, intervenante au SSU (service de Santé Universitaire) auprès des étudiants. L’objectif clairement recherché : croiser les travaux des labos, la richesse des mots et l’épaisseur des images. En évitant avec agilité le photoreportage ou l’illustration, Marc Loyon a mené un travail au long cours, patiemment construit et rythmé par plusieurs séjours à l’Université. Tel un anthropologue ou un scientifique, il a commencé par observer, arpentant la ville d’Angers, les campus de St-Serge, Belle-Beille, par questionner et recueillir des témoignages. Plus tard, c’est des paysages dont il s’est saisis. Ceux fantasmés dans une période empêchée, ceux si longtemps désertés et rêvés, jusqu’à approcher les territoires les plus intimes des chambres ou des logements étudiants. Autres vues intérieures : amphi, salle de spectacle, étrangement une même caisse de résonance, le même vide abyssal… Puis sentiers et berges, parcs, bâtiments, la radioscopie du territoire est complète. Peu à peu les visages sont venus nourrir ses images, l’humain s’est imposé dans son travail photographique. Un portrait tout en pudeur, un regard songeur, une main qui tient le cap… Timidement mais avec certitude, place au vivant, comme l’espoir d’un retour à la vie d’avant.

Lucie Plessis- Direction de la culture- Université d’Angers

Marc Loyon est un photographe Français à la pratique documentaire. Après des études de photographie à l’Université d’Aix Marseille, son approche se tourne vers la photographie d’architecture et de paysage. Les voyages sont de véritables sources d’inspiration. Ses errances artistiques l’ont amené à s’intéresser aux environnements urbains et ruraux dans différents pays.
La thématique principale de ses séries photographiques porte sur la représentation des contours et frontières d’un territoire donné. Cette approche le confronte à des paysages dits ordinaires ou paysages tiers. Habitué des marges, ses séries photographiques représentent l’architecture des entre-deux et le paysage des transitions : zones périphériques, artisanales, pavillonnaires, zones agricoles et paysages plus sauvages constituent la matière première de ses recherches. Dans chacune de ses photographies, l’image suggère plutôt qu’elle ne démontre. Autant de stratégies sensibles pour réveiller le regard que nous portons sur ces zones entre-deux, et pour signifier que la nature modifiée par l’homme n’est jamais ordinaire. L’aménagement de notre territoire reste la base essentielle de ses séries photographiques. L’association de paysages vierges et construits tente de nous interroger sur l’évolution de nos espaces, sur l’impact environnemental de l’être humain et son harmonie avec les paysages. Cette notion de durabilité et d’harmonie peut tendre vers un certain esthétisme des lieux (choix des lumières, temporalité de la représentation,…). Ses approches s’étendent de la vue d’architecture et/ou de paysage aux vues plus intimistes de détails en passant par la notion de portrait contextuel, dans un environnement visible.
Son travail a été présenté dans différents lieux d’expositions en France et à l’étranger. Les Editions Filigranes, Diaphane Editions, les Editions de Juillet, Les Editions sur la Crête, ont publié quelques unes de ses résidences photographiques. Il élargit son regard photographique par des directions artistiques et/ou scénographie pour d’autres photographes ou institutions.

https://www.marcloyon.com/
https://www.instagram.com/marcloyon/


Vous êtes photographes et vous souhaitez donner de la visibilité et de la résonance à votre travail ? Notre rubrique Portfolio vous est consacrée !

Comment participer ?
Pour soumettre votre travail à la rédaction, il vous suffit d’envoyer à info@9lives-magazine.com

• Une série composée de 10 à 20 images. Vos fichiers doivent être en 72DPI au format JPG avec une taille en pixels entre 1200 et 2000 pixels dans la plus grande partie de l’image ;
• Des légendes (si il y a) ;
• Un texte de présentation de votre série (pas de format maximum ou minimum) ;
• Une courte biographie avec les coordonnées que vous souhaitez rendre public (site web, email, réseaux sociaux…)

 

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    L'Edition

    Damien Daufresne, Fluctuations

    Damien Daufresne a la particularité d’être à la fois peintre et photographe. Undertow, aux éditions Blow Up Press, est sa première monographie. ...

    En voir plus dans Photo