Temps de lecture estimé : 7mins

Novembre 2022, le Centre photographique documentaire – ImageSingulières de Sète lançait son appel à candidatures de la huitième édition du Prix Jeune Photographie – Occitanie. Les photographes âgés de 18 à 35 ans avaient jusqu’au 26 février pour proposer un travail documentaire sur un thème de leur choix. Onze photographes ont été retenus pour être présenté·es dans le cadre d’une soirée de projection au au CRAC Occitanie organisée par ImageSingulières. Découvrez les noms des lauréat·s !

Depuis 2011, le Centre photographique documentaire – ImageSingulières a pour volonté de fédérer les énergies autour de la photographie documentaire en région. La soirée de projection Jeune Photographie – Occitanie répond à un désir de favoriser la création, la diffusion de la photographie et surtout de faire émerger de nouveaux talents.

Pour cette huitième édition, ce sont onze jeunes talents, qui vivent et/ou travaillent en Occitanie, et proposent un sujet documentaire. Ils·elles ont été sélectionné·es suite à un appel à candidature lancé à l’automne dernier, en partenariat avec la SAIF, Prophot Toulouse et le Centre Régional d’Art Contemporain (CRAC) Occitanie.
Le jury était composé de Gilles Favier, directeur artistique d’ImageSingulières, Isabelle Habert, iconographe à la SAIF, Marie Cozette, directrice du CRAC Occitanie et Antoine Maslin, responsable de Prophot Toulouse.

Charlotte Arthaud / Moi aussi, Je t’irai porter des confitures
Remoulins (30)

© Charlotte Arthaud

Moi aussi, Je t’irai porter des confitures se présente comme un échange entre le soin apporté à un proche et le moyen pour la photographie de créer un dialogue intergénérationnel. Co-construite avec sa grand-mère, cette série donne à voir une constellation d’instants intimes qui révèle une tendresse familiale et un regard singulier sur des liens de transmission qui pourraient être universels.

Antoine Bazin / Des maux pour abri
Rabastens (81)

Espèce d’homme Photograph by Antoine Bazin / Hans Lucas.
species of men Photographie de Antoine Bazin / Hans Lucas.

Parfois perçue comme une fatalité, le mal logement reste pourtant la résultante bien humaine d’un choix de société effectué par ses dirigeants. Quand l’habitat social manque ou est insalubre, quand la précarité du toit s’installe durablement et à grande échelle, ce sont des catégories entières de population que nous retrouvons sur les pas de nos portes, dans nos parkings, sur les berges de nos fleuves, dans nos bâtiments abandonnés, isolés et insécures.

Maéva Caron / Abandons
Toulouse (31)

© Maéva Caron

Abandons est un journal photographique développé sur 4 ans entre la Corse et l’Occitanie. On y voit la nécessité de prolonger l’enfance, de retourner à la famille, au chez soi. En revenant à chaque fois goûter aux lieux, aux sensations et aux souvenirs, en photographiant des détails de vie intimes – personnels mais aussi universels – Maéva Caron tente d’immortaliser des moments qui lui échappent, des ambiances chaleureuses mais fragiles.

Gaëlle Delort / Karst
Saint Pierre des Tripiers (48)

© Gaëlle Delort

Au sud du Massif Central s’étendent les plateaux calcaires qui forment la région des Grands Causses. Le causse Méjean est le plus élevé d’entre eux. Son relief particulier, appelé karst, est marqué par l’érosion mécanique et chimique de la roche calcaire.
Traversés par l’eau et par celles et ceux qui les explorent encore, les gouffres qui s’ouvrent dans le sol conservent la possibilité d’un monde résistant, comme les fonds marins, à la connaissance humaine.

Paloma Faugère / Âmes sauvages
Carcassonne (11)

© Paloma Faugère

Paloma Faugère est partie à la recherche de gens qui vivent différemment. La plupart du temps en campagne, ne parcourant les rues des villes que rarement.
Elle a travaillé avec Marie, 87 ans, et nous partage ici son quotidien, un voyage entre passé et présent, un moment d’espoir, mais aussi une fenêtre sur l’avenir. Marie ne manque pas d’énergie ni d’imagination. Deux qualités qui rythment sa vie, en marge de notre société de consommation.

Lucas Frayssinet / Føroyskur Ungdómur
Cazideroque (47)

© Lucas Frayssinet

Les Îles Féroé sont le berceau d’une population qui par sa jeunesse est en pleine mutation. Entre mentalités religieuses/non-religieuses mais aussi conservatrices/libérales, la jeune génération et quelques précurseurs plus âgés commencent à peine à trouver leur place. De «nouvelles» mentalités et idées apparaissent et évoluent sur une façon de consommer basée entre respect de l’environnement et du vivant.
Tórshavn, coeur économique et culturel de l’archipel est le précurseur qui tend à influencer le reste de la population dans une certaine mesure.

Andréa Goris / Cheznoo
Castanet-Tolosan (31)

© Andréa Goris

Un bout de France lointain et froid. Vingt cinq kilomètres des côtes canadiennes, six milles âmes aux origines multiples, françaises mais aussi acadiennes… C’est Saint-Pierre-et-Miquelon, « cheznoo » comme disent les autochtones. Des pêcheurs, des chasseurs et de plus en plus de touristes en quête de cet exotisme rude et si particulier à l’île du bout du monde.

Pablo Gubitsch / Kairos
Toulouse (31)

© Pablo Gubitsch

Depuis plusieurs mois, Pablo Gubitsch photographie les coulisses du plus petit cabaret de Toulouse, le Kalinka. Il traverse ses couloirs étroits, se cache derrière les voiles opaques qui bordent la scène. Il cherche le battement, l’accident photographique, celui qui ajoutera une lueur à cette fantasmagorie nocturne. En côtoyant les frontières du voyeurisme, il photographie dans l’obscurité, à la recherche d’instants fugaces qui cristallisent l’imaginaire.

Ophélie Loubat / Yves et Ismaïl
Fonsorbes (31)

« Avec mon fils on est fusionnel, notamment parce que je l’élève seul. Je lui ai toujours dit « Je me bats pour que tu sois avec un homme libre. »
Yves et Ismaïl © Ophélie Loubat, 2023

Ce projet photographique partage des instants du quotidien intime d’Yves et de son fils, Ismaïl. À travers ces images, j’ai cherché à mettre en lumière la relation entre un père et son fils que soixante ans séparent. Comment Yves tente d’élever au mieux son fils et assumer le rôle des deux parents ? Comment vivre avec l’absence d’une mère et d’une épouse ? Cette série vise également à questionner les imaginaires associés à la monoparentalité paternelle, la masculinité et le rapport à l’âge.

Anaïs Ondet / Sans soleil
Toulouse (31)

© Anaïs Ondet

Conscience de l’avenir sombre qui se rapproche. Comment appréhender ce futur incertain?
Sans soleil est un travail qui cherche à exprimer un sentiment, un malaise profond face à l’effondrement écologique auquel nous assistons. En partant d’une dimension intime Anaïs Ondet traite d’un fait de société qui touche les jeunes générations et affecte leur santé mentale.

Suzanne Rivère / Où cherches-tu ?
Toulouse (31)

© Suzanne Rivère

Où cherches-tu ? est une quête de lien incessante entre intérieur et extérieur. Une tentative de décodage à travers le temps et les espaces, la proximité et la solitude. Dans cette histoire il n’y a pas vraiment de début ou de fin, on pourrait presque y voir un cycle qui ne se termine jamais. Ces images retracent une intimité, rendent témoin d’une certaine confusion de ne pas savoir où se reposer : en soi ? en l’autre ? ailleurs ? Un voyage ni mouvant ni immobile, une invitation à l’introspection.

INFOS PRATIQUES
Soirée de projection
Samedi 25 mars à 18h
Crac Occitanie
26, Quai Aspirant Herber
34200 Sète
Tout public / Gratuit
Dans la limite des places disponibles

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    News

    L’heure est à la censure !

    Dans notre édition de mercredi dernier, nous vous annoncions la dégradation d’une exposition en plein air du collectif item dans le cadre ...

    En voir plus dans News