Temps de lecture : 1 minute et 42 secondes

Cette semaine, nous partageons avec vous la série photographique de Mélanie Desriaux réalisée le long du fleuve Mississippi. Sur une distance de plus de 1000km, elle a rejoint la Nouvelle Orléans depuis Saint-Louis, guidée par cette frontière qui sépare l’Ouest de l’Est des Etats-Unis. Telle une conquête, avec les Aventures de Tom Sawyer en tête, elles alterne paysages et portraits, fiction et réalité.

La frontière est une zone limite. C’est aussi l’un des mythes historiques des États-Unis. Au 15ème siècle, le mot « frontière » a été emprunté au français par l’anglais pour désigner la région d’un pays qui fait face à un autre pays.
En Amérique du Nord, « frontière » signifie une région d’un territoire frontalier civilisé. C’est un front pionnier.
Cette zone limite a joué un rôle important dans l’imaginaire américain et son identité.
Depuis l’exposition New Topographics, Robert Adams expliquait dans The New West: Landscape along Colorado Front Range, la nécessité d’un renouvellement iconographique de la frontière. Cette zone limite était moins une division géographique entre l’Est et l’Ouest, que le point de rencontre entre la sauvagerie et la civilisation. Le but de la photographie était maintenant de nous réconcilier avec une nature sauvage.

Les passagers du Mississippi fait suite à ma recherche photographique. Elle est la poursuite de La conquête. J’ai longé le Mississippi de St. Louis à la Nouvelle Orléans. La sinuosité et les débordements du Mississippi révèlent l’illusion d’une frontière et symbolisent la migration. Les Aventures de Tom Sawyer de Mark Twain – symbole de cette Amérique empreinte de liberté mais aussi de conservatisme – m’a permis de faire mon itinéraire et de documenter la persistance des frontières humaines et de territoire. Entre fiction et autobiographie, les aventures de Tom Sawyer révèlent la quête identitaire d’une jeune héros, né de l’écriture de Mark Twain ; une écriture qui opère un passage de la fiction à la réalité.
Pour moi, voir, c’est pouvoir imaginer. J’ai donc créé des liens, des analogies et élaborer une narration documentaire.
Chaque projet est pour moi une initiation rituelle à d’autre monde, et à l’altérité.

http://melaniedesriaux.net/


Vous êtes photographes et vous souhaitez donner de la visibilité et de la résonance à votre travail ? Notre rubrique Portfolio vous est consacrée !

Comment participer ?
Pour soumettre votre travail à la rédaction, il vous suffit d’envoyer à info@9lives-magazine.com

• Une série composée de 10 à 20 images. Vos fichiers doivent être en 72DPI au format JPG avec une taille en pixels entre 900 et 1200 pixels dans la plus grande partie de l’image ;
• Des légendes (si il y a) ;
• Un texte de présentation de votre série (pas de format maximum ou minimum) ;
• Une courte biographie avec les coordonnées que vous souhaitez rendre public (site web, email, réseaux sociaux…)

 

Tags

#Portfolio
X
X