NewsPhoto

Fabio Bucciarelli et Malik Sidibé, lauréats du Lucie Impact Award 2020

Temps de lecture estimé : 3mins

La Lucie Foundation s’est donnée pour mission de promouvoir la photographie partout dans le monde à travers les travaux de photographes de renoms ou de jeunes talents émergeants. Chaque année, un gala est organisé pour remettre les Lucie Awards comprenant 9 catégories. Aujourd’hui, ils viennent d’annoncer les noms des lauréats de la catégorie Impact Award, visant à récompenser un photographe dont le travail a eu un impact substantiel au cours de l’année, il s’agit de Fabio Bucciarelli (Italie) et Malik Sidibé (Cote d’Ivoire).

Aujourd’hui, plus que jamais, les images comptent. La photographie, avec son pouvoir d’informer et d’apporter une compréhension intellectuelle et émotionnelle à des problèmes complexes, joue un rôle central en tant que témoin social contemporain.” – Lauren Wendle, President, Lucie Foundation

Les deux lauréats Fabio Bucciarelli et Malik Sidibé, respectivement dans la catégorie professionnelle et émergence, recevront le Lucie Impact Award 2020. Ils succèdent à Tyler Hicks et John Moore, célèbres photographes décorés les deux années précédentes.

New York Times, “We Take the Dead From Morning ‘Til Night” © Fabio Bucciarelli

Fabio Bucciarelli (1980) remporte le prix pour son reportage sur la première vague du Covid-19 en Italie, intitulé « We Take The Dead From Morning ‘Til Night » et publié dans le New York Times. Photojournaliste et rédacteur connu pour sa documentation sur les conflits et les conséquences humanitaires de la guerre. Il a passé la dernière décennie à couvrir les événements majeurs du monde et à créer des images qui reflètent son engagement et son empathie pour l’histoire, en fournissant des informations axées sur les droits de l’homme.
Son travail a plusieurs fois été primés par la médaille d’or Robert Capa, le Visa D’Or News, photographe de l’année POYi, Bayeux-Calvados pour la correspondance de guerre ou encore par le World Press Photo…
Parallèlement à son activité de photographe, Fabio Bucciarelli rédige des articles pour des journaux et magazines nationaux et internationaux et à publié un livre sur le conflit libyen intitulé «The Dream». Ces dernières années, il collabore également comme conservateur et directeur artistique pour des musées et institutions italiens.

Photographing New York City’s George Floyd Protests”). A person is dragged near Brooklyn’s Barclays Center on May 29, four days after George Floyd’s death © Malike Sidibe

De son côté, Malike Sidibe (1997) – à ne pas confondre avec son homonyme malien – est primé dans la catégorie émergence, grâce à son travail réalisé lors des manifestations new-yorkaises qui se sont déroulées l’an dernier en hommage à George Floyd et publié dans le Time Magazine, «I Couldn’t Just Sit and Watch.»
Le photographe Malike Sidibe est né à Man, en Côte d’Ivoire, et a déménagé en Guinée à l’âge de 3 ans. Il est tombé amoureux de la photographie à l’âge de 12 ans, lorsque son père lui a offert son premier appareil photo. Il arrive à New York en 2010, à l’âge de 13 ans. Le travail de Malike est le reflet de sa nature créative. Son inspiration est tirée des personnes qu’il rencontre et des lieux où il a vécu.

https://www.luciefoundation.org/

Ericka Weidmann
Après des études d'Arts Appliqués et de photographie, elle rejoint un magazine en ligne consacré à la photo en tant que directeur artistique, poste qu'elle occupera pendant 10 ans. En 2010, elle s'installe comme DA en indépendant. En parallèle, elle devient responsable éditorial pour Le Journal de la Photographie et c'est en septembre 2013 qu'elle co-fonde le quotidien L’Oeil de la Photographie pour lequel elle est rédactrice en chef jusqu'en septembre 2016 avant de fonder 9 Lives magazine ! Ericka Weidmann est également journaliste pigiste pour d'autres médias.

You may also like

En voir plus dans News