Temps de lecture estimé : 5mins

Depuis plus de 30 ans, Catherine Poncin explore les thèmes de la mémoire et des patrimoines matériels et immatériels, à travers une quête photographique qu’elle a baptisée « De l’image, par l’image ». L’artiste construit la plupart du temps ses pièces photographiques à partir d’images existantes, qu’elle trouve sur les marchés aux puces, dans des collections publiques ou lors de ces nombreux voyages à l’étranger. Elle a réalisé de nombreuses séries pour des musées et des centres d’archives, à partir de leurs fonds et à l’occasion de cartes blanches qui permettent une valorisation de leurs collections, souvent invisibles, à partir d’une création contemporaine.

Catherine Poncin

Catherine Poncin

Catherine Poncin

Catherine Poncin

Différents travaux sont présentés dans le cadre du Champ des impossibles. Lors du Parcours Art et Patrimoine en Perche 02. En juin, des compositions de la série « Palimpseste », conçues comme des polyptiques réunissant pensées philosophiques, images du lieu et objets captés lors d’une résidence au Château de Voltaire, ont été exposées au Moulin Blanchard dans la présentation de la collection de Christine Ollier, alors qu’une série « la Boîte de Pandore » retraçant l’histoire de la Manufacture de Gien et de l’art de la faïence, a été exposée à la Maison du Parc du Perche dans la grande salle du Manoir de Courboyer.

Catherine Poncin

© Catherine Poncin

Catherine Poncin

Catherine Poncin

Une résidence artistique à Perche-en-Nocé

La deuxième exposition personnelle qui lui est consacrée tout l’été dans le cadre du cycle « Mémoires et ruralités » est le fruit d’une résidence artistique au Champ des Impossibles, portée par Art Culture and Co en 2020. Mêlant photographies anciennes issues de Fonds conservés aux Archives Départementales de l’Orne, avec des photographies familiales confiées par une dizaine de familles percheronnes, Catherine Poncin s’attache aux histoires contées et les réactivent en utilisant certains fragments photographiques. Elle réinvente en fusionnant des séquences pour créer de nouvelles images porteuses d’histoires dans lesquelles tout un chacun peut s’identifier et se raconter la sienne. Combinant couleurs et noir et blanc, et parfois, sépia ou monochromes, les pièces photographiques de Catherine Poncin entremêlent scènes de vie quotidienne, moments de travail, fragments de paysages ou d’architecture, portraits d’anonymes de tous âges, comme autant d’instants universels qui réactivent notre propre mémoire personnelle.

« Je m’intéresse à la fois à la mémoire et au support de cette mémoire, en l’occurrence les photos anciennes. Mes polyptiques sont parfois composés de la même image, photographiée différemment, ou parfois d’images totalement différentes que je mets en relation, explique-t-elle. Ils racontent des histoires qui font revivre des personnages d’une époque révolue. Et ces histoires parfois anonymes forment ensemble un morceau de la ‘Grande Histoire’. »

Catherine Poncin

Catherine Poncin

Catherine Poncin a travaillé en plus de 30 ans de carrière sur des nombreuses thématiques comme celles des abattoirs ou des mineurs de fond, de l’immigration et du Maghreb, sur le théâtre ou la grande guerre, à partir d’archives d’institutions et de musées comme pour son exposition au Musée des Beaux-Arts d’Évreux en 2019, « CARPE DIEM ». C’est la première fois dans le Perche qu’elle s’attache à faire revivre la mémoire du monde rural.

« J’ai été très bien reçue par les familles que j’ai rencontrées, elles ont fait preuve d’énormément de générosité. Ce n’est pas anodin de fouiller dans le passé des gens. En me confiant leurs albums photos, elles m’ont exprimé une confiance sans limite qui m’a permis d’œuvrer à leur propre mémoire, tout en laissant au spectateur place à sa propre interprétation » ajoute-t-elle.

Ce travail fait l’objet d’une publication aux Editions Filigranes accompagnée d’un long entretien avec Christine Ollier avec qui elle collabore depuis 25 ans. Cet important ensemble de 25 œuvres sera ensuite mis en dépôt à l’Artothèque du Champ des impossibles, comme la totalité de la production de Catherine Poncin qui représente plus de 300 œuvres pour le plus grand plaisir des emprunteurs.

INFORMATIONS PRATIQUES

ven09jul(jul 9)10 h 30 mindim19sep(sep 19)18 h 30 minMémoires et ruralités du Champ des ImpossiblesExposition collectiveMoulin Blanchard, 11 Rue de Courboyer 61340 Perche-en-NocéType d'événement:Exposition,Photographie


Dans le cadre du Champ des Impossibles, Pierre Faure expose au Moulin Blanchard tous les week-ends de 14h à 18h30. A voir également à Perche-en-nocé : Moulin Blanchard : Catherine Poncin et Irène Jonas. Au Parc Naturel Régional du Perche : Guillaume Zuili (tous les jours) et Nicolas Krief à la Pocket galerie du vendredi au dimanche.
Infos : www.lechampdesimpossibles.com

Emmanuel Berck
Après une trentaine d’années dans la communication et la traduction, majoritairement dans le secteur des nouvelles technologies, Emmanuel Berck est devenu rédacteur indépendant en 2019. Il accompagne ainsi des entreprises dans l’élaboration de leurs stratégies éditoriales, à travers la rédaction de tribunes libres, de témoignages clients ou d’articles destinés à la presse. Il développe parallèlement une activité de pigiste pour différents magazines locaux ou nationaux, comme « Pays du Perche », « Pando » et « Profession Photographe ». Ses thèmes de prédilection sont l’environnement et la transition agricole, l’évolution climatique et la préservation de la biodiversité, et les enjeux liés à l’alimentation en circuits courts. Installé dans le Perche depuis 20 ans, il s’appuie sur un réseau d’acteurs locaux très divers qui lui permet d’analyser en profondeur les problématiques qu’il traite dans ses articles. Il aime en outre rédiger des portraits mettant en relief le travail de l’artiste ou l’artisan – le geste et les outils – son savoir-faire, son parcours et ses préoccupations actuelles. Emmanuel a réalisé 11 portraits d’artistes du Champ des impossibles.02, publiés dans l’hebdomadaire « Le Perche » durant l’été 2021. Il a également écrit deux entretiens avec deux artistes du Champ des impossibles, à paraître aux Editions Filigrane.

    You may also like

    En voir plus dans Evénements