Temps de lecture estimé : 4mins

Pour sa deuxième carte blanche, Céline Duval, Directrice générale et artistique du Pole de Photographie Stimultania, a décidé de pousser un coup de gueule ! Dans ce texte intitulé “Nous ne sommes pas là pour dire au regardeur ce qu’il doit penser”, il est question de liberté, celle de présenter des œuvres qui viennent apporter de l’épaisseur aux discours et aux sujets clivants. Elle revient notamment sur l’exposition de Mélanie Wenger en 2018 – sur la chasse sportive – qui a fait fuir plusieurs partenaires avant même qu’elle ne soit accrochée. Dans cette carte blanche, Céline Duval défend sa position d’accompagner les auteurs qui interrogent le monde jusqu’à parfois “mettre les pieds dans le plat” !

« Nous ne sommes pas là pour dire au regardeur ce qu’il doit penser. » Combien de fois l’ai-je entendue, cette phrase, dans la bouche des artistes, de Mélanie Wenger, en 2018, lors de son exposition Au bout des Fusils à Vincent Chevillon, cette année 2021, pour son exposition Lisières. Ce positionnement me touche. Il me semble honnête et droit. Cela ne signifie pas que l’artiste n’a pas de conviction, cela veut dire qu’il pense que son rôle d’artiste est d’apporter de l’épaisseur aux choses. De complexifier le réel. Il va alors à contre-courant de la pensée actuelle, de ce que le public attend – parfois – de lui. Il apporte au regardeur la matière esthétique et intellectuelle et lui laisse le temps d’observer, de se concentrer puis de délibérer.

Au bord de la Bek, le piroguier, qui répond au surnom de ” Mango Fire “, fait de multiples aller-retours pour acheminer le materiel, les tentes, les vivres pour les 10 jours de mission a venir dans le Parc. Finalement, il fait traverser, dans un courant violent, les membres de l’équipe qui ne savent pas nager, 2 par 2. © Mélanie Wenger / Stimultania

Charara safari area, Kariba. Tracking a group of ten elephants, Buzz Charlton, professional hunter, nearly catches poachers putting snears. They manage to escape abandonning their 30 snears on the spot after the rangers fired his weapon. Au bout du fusil © Mélanie Wenger / Stimultania

Au bout du fusil © Mélanie Wenger / Stimultania

Avant même que l’exposition Au bout des fusils n’ait été accrochée, certains partenaires déjà se désengageaient. Ils n’avaient vu aucune image, n’avaient lu aucun texte de l’auteur ; le sujet seul les effrayait. Ce sujet – la chasse sportive – était effectivement un sujet clivant. Mais quel sujet ne le serait pas ? La guerre d’Algérie (Bourdieu) et d’Afghanistan (Simon Norfolk) ? La disparition des aînés (Amélie Cabocel) et les réserves des musées d’histoire naturelle (Vincent Chevillon) ? J’espère sincèrement que ces sujets suscitent autant de questionnements et réveillent autant de révoltes. Effectivement, en 2018, Mélanie Wenger ne montait pas une exposition à charge contre la chasse sportive. Elle avait accompagné Marty, un anesthésiste américain, dans sa chasse à l’éléphant. Et elle racontait. Elle racontait le cocktail servi près de la tente, le financement des rangers, le rapatriement des trophées. Nous avions affaire à une pluralité d’acteurs dont le rôle semblait écrit. J’admire cette artiste pour son regard implacable, sa liberté et son courage.

Au bout du fusil © Mélanie Wenger / Stimultania

Charara safari area, Kariba. – Zimbabwe
Sue and Marty Vick, native of Aberdeen, South Dakota, are in Zimbabwe for their fourth elephant hunt. Marty is a pro-gun and hunting fanatic, Sue’s thing is bassets’ breeding. ‘ At least, my guns don’t shit on the carpet ‘ barks the husband. Au bout du fusil © Mélanie Wenger / Stimultania

Bien que, aujourd’hui, certains sujets nous préoccupent fortement, j’espère que jamais je ne manquerai de courage pour accueillir, à Stimultania, un artiste qui aborderait une thématique jugée trop difficile. J’espère que nous saurons toujours accompagner les auteurs qui interrogent le monde. Et mettre les pieds dans le plat.

Exposition in situ Stimultania Au bout du fusil de Mélanie Wenger, 2018

Exposition in situ Stimultania Au bout du fusil de Mélanie Wenger, 2018

En savoir plus :
https://www.stimultania.org/au-bout-des-fusils/
https://www.stimultania.org/ukraine-maidan-guerre/
https://www.stimultania.org/les-blanches-terres/
https://www.stimultania.org/lisieres/

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans L'Invité.e