925 Views |  2

Hans Lucas présente Pleine Lune #15
Photographie du collectif Faux Amis

Temps de lecture : 1 minute et 0 secondes

Cette nuit la lune sera pleine. Elle accouche d’une photographie du collectif Faux Amis et d’une poésie de Thomas Deslogis pour accompagner votre nuit d’un berceau de lumière.

Roland Barthes l’a dit mieux que personne, lorsqu’on regarde une photo on fait un choix. Le choix de voir quelque chose qui, pour ainsi dire, nous regarde.

La photo ci-dessous, prise par le collectif Faux Amis, a donc beau être tirée d’une série intitulée « Les Lecteurs », j’ai fait le choix (qui me regarde) d’y voir un détective en pleine enquête. Ou peut-être est-ce un tueur élaborant ce crime parfait qu’il ne l’ait jamais que presque. Au fond, qu’est-ce que j’en sais ?

J’ai fait le choix d’y voir un film noir. En couleur. Néo-noir donc. Un polar où, comme dans tous les bons polars, le chasseur et le chassé se confondent et se respirent mutuellement dans la nuque. Où l’on ne sait jamais si la lumière, ici un néon, aide à y voir plus clair ou, au contraire, forme l’ombre en trop qui nous éloigne de cet indice qui fera tout bousculer. Peu importe, tant qu’on frissonne.

Voici donc un poème à partir d’une photo dans laquelle j’ai fait le choix d’y voir un certain cinéma, lui-même issu d’une certaine littérature. À l’ombre, ou à la lumière, d’une vraie Pleine Lune. Tant qu’on frissonne…

Quinzième assemblage de fragments donc à retrouver ici.

Pleine Lune est une publication du studio Hans Lucas, à chaque pleine lune, elle associe une photographie d’une ou d’un de ses membres à un poème de Thomas Deslogis. Le magazine en ligne est née d’une collaboration entre Caroline Cutaia, Thomas Deslogis et Wilfrid Estève. 

Voir les anciens numéros : http://hanslucas.com/review