PhotoPortfolio

Halsnoy Trilogy, un triptyque photographique de Dana Cojbuc

Temps de lecture estimé : 5mins

Cette semaine, nous partageons avec vous la trilogie photographique de Dana Cojbuc. Un travail réalisé en trois volets au cœur d’Halsnoy, une île de Norvège. Des images qui nous happent dans des paysages mystérieux mêlants forêt et bords de mer. Ces séries ont été réalisées dans le cadre des masterclass Oeildeep sous l’égide de Laura Serani, jC Bourcart et Stefano De Luigi.

Ce travail photographique est né lors d’une résidence à Halsnoy, une île en Norvège, septembre 2019.
Devant des paysages éclairés par un ciel changeant, la nature m’attrape dans des forêts qui s’ouvrent comme des fenêtres vers la mer. Ce n’est pas la mer qui scintille dans la lumière du soleil, c’est plutôt une étendue dans le brouillard qui cache tous ses îlots comme des fantômes. Je vagabonde à longueur de journée. Je contemple la nature, je la vis.  Je capture des émotions fugaces. Je choisis les arbres comme protagonistes et comme compagnons principaux.
Je suis entre le souffle de la forêt dense et humide et le chuchotement des vagues qui s’écrasent doucement sur des plages de rochers.

PORTRAITS DES BRANCHES
Je photographie des branches comme des êtres admirables. Je les regarde et chaque posture donne une autre personnalité.

PAYSAGES INVENTÉES
C’est un amalgame intéractif entre la photo et le land art.
Je photographie des marines après y avoir intégré des branches et des troncs d’arbres que je trouve sur les plages.
Remettre à la verticale ces troncs d’arbres que l’eau a polis à sa façon fait dessiner une réalité inventée. En premier plan se retrouvent des arbres découronnés dans des paysages solitaires, silencieux. Ces sont des images fugaces, avant que l’eau ne les emporte.
Les images perdent leur sens premier et fournissent la matière première d’une toute nouvelle image, un nouveau paysage créé par les arbres que j’insère.

FORETS DESSINÉES
Je photographie la forêt pour la réinventer à posteriori par le dessin.
En tournant le dos à la mer le regard trouve une forêt tumultueuse dont je dessine les contours infinis. Je brode le cadre avec un fil de charbonne.
Quelques traits de fusain tracés dans la continuité de la photo  lui confère l’aspect d’un dessin. Je n’interviens que sur le bord,  au coeur reste la photo. Je joue avec la confusion des deux mediums. Le dessin amène le spectateur en dehors du cadre photographique mais à l’intérieur d’une forêt  plus dense, plus chaotique, plus noire qui s’ouvre et retrouve la lumière dans le blanc du papier.
J’aime l’idée de surprendre le réel par la photo, le continuer par le dessin tout en lui restant fidèle pour l’amener par la suite vers mon monde inventé.

Née en 1979 en Roumanie, Dana Cojbuc vit et pratique son activité d’artiste photographe à Paris.
Je commence la photographie à Ciolanesti, un petit village au sud de la Roumanie où les gens se côtoient en permanence, les rues sont vivantes et tu entends en continu le bruit des animaux.
Je n’y habite plus depuis long temps mais sans cesse j’y retourne, comme attirée par la familiarité que je conserve avec ces personnes que je ne côtoie pas mais qui ne sont pas non plus des inconnus.
Dans mon travail, je construis des mises en scène qui proposent au spectateur de s’évader du quotidien. J’essaie derrière le silence d’une image de faire entendre une respiration, sentir un mouvement ou déclencher un sourire.
Très inspirée par les coïncidences, les rencontres impromptues, les petites choses de la vie, je choisis des coins de nature pour raconter des histoires qui paraissent irréelles, non sans humour ou sans absurdité.
J’expérimente la pratique du dessin pour accompagner la photo et dépasser le cadre de l’image.

https://danacojbuc.net


Vous souhaitez participer aux prochaines masterclass ? La prochaine sera dirigée par Laura Serani, Jean-Christian Bourcart et Stefano De Luigi et aura lieu du 9 janvier au 13 juin 2021.

  • 6 mois d’accompagnement artistique et technique adapté à vos objectifs et votre parcours
  • 3 professionnels s’impliquent et vous guident dans la construction de votre projet photographique de la conception à la finalisation : prise de vue, editing, post-production, mise en forme pour exposition, publication, projection
  • Alternance de week-ends en groupe à Paris et d’un suivi individuel par skype
  • Restitution de fin de masterclass: projection aux Nuits de la Roquette lors de la semaine d’ouverture des Rencontres de la photographique d’Arles, parution dans le livret annuel Oeildeep, publication de chaque portfolio sur le site de notre partenaire 9 Lives Magazine.

https://oeildeep.com/masterclass


Vous êtes photographes et vous souhaitez donner de la visibilité et de la résonance à votre travail ? Notre rubrique Portfolio vous est consacrée !

Comment participer ?
Pour soumettre votre travail à la rédaction, il vous suffit d’envoyer à info@9lives-magazine.com

• Une série composée de 10 à 20 images. Vos fichiers doivent être en 72DPI au format JPG avec une taille en pixels entre 900 et 1200 pixels dans la plus grande partie de l’image ;
• Des légendes (si il y a) ;
• Un texte de présentation de votre série (pas de format maximum ou minimum) ;
• Une courte biographie avec les coordonnées que vous souhaitez rendre public (site web, email, réseaux sociaux…)

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    Photo

    Magma, une série de Maëva Benaiche

    Cette semaine, nous avons choisi de vous présenter le travail de Maëva Benaiche intitulée “Magma”, une série introspective interrogeant les fêlures de ...

    En voir plus dans Photo