PhotoPortfolio

Presque moi, portrait intime d’Ariane Longevial

Temps de lecture estimé : 3mins

Chaque année, la campagne Octobre rose a pour but de sensibiliser au dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche. Dans le cadre de cette actualité, nous avons souhaité vous présenter “Presque moi”, une série autobiographique sur une renaissance réalisée par la jeune photographe française Ariane Longevial. Dans ce travail, elle nous raconte son histoire, avec poésie et pudeur.
Tous les vendredis nous partageons le travail d’un·e photographe, cette rubrique est la vôtre, comme Ariane Longevial, soumettez-nous vos portfolios.

À douze ans on m’a diagnostiqué un cancer.

Grandir, passer de l’enfance à l’adolescence et affronter le regard des autres ne fut pas toujours facile. La maladie a modifié l’image que j’avais de la féminité : ma croissance et mon développement ont été stoppés me laissant une silhouette menue et gracile, qui, une fois adulte a gardé ses caractéristique enfantines.

Il y a quelque mois, j’ai choisi de me sentir mieux dans mon corps de réaliser une reconstruction mammaire.

J’ai vécu toutes les étapes de la cicatrisation comme un voyage vers moi-même, chaque image me permettait de mettre en lumière quelque centimètres carrés, un cadrage pour découvrir mon nouveau corps, mieux l’appréhender, le comprendre.

Les photographies et la lumière qui en émane révèlent la douceur du regard que je porte maintenant sur mon corps : bien que marqué d’hématomes, il m’apparaît plus aimable.

Ariane Longevial est une jeune photographe diplômée d’une licence de photographie à l’ETPA de Toulouse.
Née en 1999, dans le Sud-Ouest de la France, elle grandit dans une famille où l’art tient une place particulièrement importante. Encouragée par sa mère et sa soeur, elle a développé sa créativité au contact des musées, des cinémas et des concerts. Pendant son enfance, elle touche à tout : bricolage, dessin…
Au cours de son année de terminale en Service de Proximité et Vie Locale, elle est particulièrement touchée par les histoires de vie. Elle se réoriente en photographie et décide de se mettre au service de l’humain et de causes qui lui semblent être importantes: le handicap, l’environnement et les problèmes sociétaux. Dès lors, son envie de montrer ce que l’on ne voit pas, la taraude.
C’est par la photographie documentaire qu’Ariane traque les images pour dénoncer, montrer ou mettre en lumière les sujets qui lui tiennent à coeur.
Grâce à ses trois années de praticien photographique à l’ETPA et un stage au sein du Service Photographique de l’Elysée, Ariane possède toutes les capacités et qualités pour travailler dans le documentaire.

Instagram : https://www.instagram.com/https://www.instagram.com/arianelongevia


Vous êtes photographes et vous souhaitez donner de la visibilité et de la résonance à votre travail ? Notre rubrique Portfolio vous est consacrée !

Comment participer ?
Pour soumettre votre travail à la rédaction, il vous suffit d’envoyer à info@9lives-magazine.com

• Une série composée de 10 à 20 images. Vos fichiers doivent être en 72DPI au format JPG avec une taille en pixels entre 1200 et 2000 pixels dans la plus grande partie de l’image ;
• Des légendes (si il y a) ;
• Un texte de présentation de votre série (pas de format maximum ou minimum) ;
• Une courte biographie avec les coordonnées que vous souhaitez rendre public (site web, email, réseaux sociaux…)

La Rédaction
9 Lives magazine vous accompagne au quotidien dans le monde de la photographie et de l'Image.

    You may also like

    En voir plus dans Photo